Ma petite caverne de peintre !

Ma petite caverne de peintre!

 

Bonjour les amis! Aujourd’hui je vous propose de sortir de l’univers des livres, une fois n’est pas coutume! Je le fais peu, c’est vrai, mais j’ai remarqué que mes articles sur la peinture étaient consultés très régulièrement, alors en voilà un tout nouveau! Cette fois je vous emmène chez moi, enfin, dans mon atelier, pour voir avec quoi je travaille… Allez, petit tour dans ma caverne!

15 étapes pour peindre la reine des neige

Mon autre passion, la peinture

 

Ce que j’utilise pour travailler

 

Comme je le dis souvent, pour peindre dans le confort, il vaut mieux s’équiper avec du matériel de qualité! Même si vous ne peignez pas beaucoup et quitte à s’équiper petit à petit, privilégiez toujours la qualité. Et puis, chose qui se perd dans pas mal de domaines, mais qui reste vraie dans l’art ; les bonnes marques vous donneront plus de satisfaction et le matériel durera plus longtemps.

Pour peindre, il faut des supports ; des toiles et inévitablement des chevalets! Pour les toiles, j’ai une nette préférence pour celles en coton plutôt que pour le lin (techniquement le lin est censé offrir une meilleure qualité mais je n’aime pas la sensation quand je peins). Elles ne sont pas très chères tant que vous ne prenez pas une trop grande taille, et que vous ne prenez pas de marque spéciale. Oui, voilà l’exception à la règle : ne vous ruinez pas pour vos toiles, les marques appliquent des prix indécents pour une plus-value médiocre, une toile achetée chez Cultura par exemple, dans leur gamme à eux, sera très bien!

En revanche, il vous faut un chevalet. Préférez le bois et la simplicité, surtout si vous peignez tranquillement chez vous. La barre de positionnement pour la toile doit être réglable en hauteur et vous pouvez choisir un chevalet avec une autre barre au sommet, réglable elle aussi pour caler la toile, mais ce n’est pas obligatoire. J’en possède trois, un chevalet fixe et un de voyage plus une petite tablette à dessin qui s’avère idéale pour les plus petite toiles^^ Les voici :

A gauche, voici le support pour dessiner, en bois et bien pratique pour les petits formats. Une sphère dessous permet de la faire pivoter dans n’importe quel sens et elle s’utilise en portrait ou en paysage.Léger, vous pouvez l’emporter partout, attention cependant, il ne rentre pas dans votre sac à main ou à dos^^

A droite, un bout de mon antre^^ Le chevalet fixe en bois, ultra classique, avec un barre réglable en hauteur et un troisième pied réglable aussi pour définir l’inclinaison de la toile. Un véritable basique, peu cher et fiable. Selon les réglages vous pouvez peindre debout ou assis sans problème.

Puis vient le chevalet de voyage. Sur la photo il ressemble à un drôle d’animal en bois, c’est à cause de sa conception. En effet, il est prévu pour l’extérieur, de fait, tout est réglable et modulable! C’est une horreur à assembler cela dit, ne pensez pas que l’appellation « voyage » veut dire « simple et rapide », pour autant, c’est un baroudeur, car ses pieds réglables en hauteur comme en écartement permettent de se poser n’importe où et de ne pas avoir à chercher de sol plat. Sur ce modèle, la barre de positionnement du bas n’est pas réglable, par contre il y en a une en haut qui est amovible, pour caler la toile. La longueur modulable des trois pieds permet de peindre assis ou debout selon ses besoins de plus, il possède un tiroir de rangement et une lanière pour le porter une fois plié.

Mes chevalets sont de la marque Daler Rowney , que j’aime beaucoup pour le matériel.

 

Mon petit matériel pour peindre

 

Rassurez-vous, je ne vais pas expliquer ici le détail que chaque objet que j’utilise, l’article serait trop long! Mais je vais tout de même vous présenter ma panoplie habituelle, mon équipement de base, celui que je chéri et exploite depuis des années^^ Je pourrais avoir recours, notamment pour poser ma peinture, à une palette de peintre, mais honnêtement, ce n’est pas pratique, enfin, moi je ne m’y fais pas! Utilisez ce que vous voulez. Conseil tout de même d’après ma propre expérience : optez pour la porcelaine! Je trouve que c’est la meilleure matière pour poser la peinture, faire des mélanges, nettoyer etc. Le bois se salit trop, le plastique c’est caca, donc c’est porcelaine^^ Voici ma panoplie :

A gauche, tout ce qui me sert à peindre! J’utilise deux coupelles en porcelaine, deux chiffons épais (type gant de toilette ou chiffon spécial peintre), un mug pour l’eau et mes pinceaux. Je ne peins pas sans ça, c’est la base. Vous avez vu mon joli mug sagittaire? Je le possède depuis mon enfance, il n’a pas bougé (normal, c’est du Arcopal) ! Pour les pinceaux et les brosses, je prends la marque Raphaël , accessible et de bonne qualité, les pinceaux et brosses durent longtemps en principe mais cette appréciation est soumise à l’utilisation qu’on en fait. Comme vous pouvez le voir, il y en a six, j’en possède bien plus mais ce sont ceux-là que je préfère et qui me sont les plus utiles! Ils vont de la taille 0 à la taille 12. Je ferai un article focus pour vous parler de tous mes pinceaux avec le détail.

A droite, tout ce qui me sert à dessiner! Pour débuter une toile je trace toujours le dessin au complet, sans détails, juste les contours et ce qui est nécessaire pour délimiter les zones à peindre. Pour cela rien de mieux qu’un bon vieux crayon à papier HB, une gomme qui produit peu de déchets (nommées dust-free) et un taille crayon! Ensuite, pour terminer mes toiles, je m’occupe des contours avec de l’encre de chine. Ne choisissez rien d’autre pour cette tâche, rien ne vaut l’encre de chine, rien. Au pinceau ou au feutre, à vous de voir, selon votre niveau dans ce domaine. Vous l’aurez compris sur la photo, je ne manie pas assez bien l’encre au pinceau pour faire des contours, j’ai donc acheté ces fabuleux feutres Pitt, dont le noir est très beau et résistant! Biens sûr, il existe beaucoup de tailles et de formes de mines, pour pouvoir tout faire. Tout ce petit matériel est issu de la marque Faber Castell , ce n’est pas la moins chère mais on peut lui faire confiance!

 

matériel

Ce qu’il faut retenir

 

Vous l’avez vu, il n’y a pas besoin d’une tonne de matos pour bien travailler, mais des produits de qualité s’imposent dès lors que l’on veut bien faire les choses. D’une part car ils sont fiables mais aussi parce qu’ils durent dans le temps, ne sacrifiez pas la qualité pour le prix ; achetez moins mais mieux! De toute façon en peinture il faut savoir être parcimonieux. Autre point : les marques comme Pébéo, Daler Rowney, Liquitex ou encore Faber Castell (pour ne citer qu’elles) parviennent toujours à proposer, malgré les géants comme Cultura, des produits ou des gammes qui n’existent pas ailleurs, ou dont la qualité n’est pas égalée. Essayez de travailler dans de bonnes conditions, vous vous sentirez mieux, à l’aise et votre matériel vous donnera meilleure satisfaction.

Pour bien travailler, il est bien plus appréciable de connaitre son équipement, d’avoir l’habitude de s’en servir, ainsi, vous n’aurez pas de surprises. Pour trouver le bon matériel, celui qui vous convient, il n’existe pas d’autre méthode que de tester et éprouver! Que ce soit un pinceau, un crayon, de l’encre et même votre chiffon, utilisez-les, malmenez-les, ils sont à votre service, ainsi, vous saurez jusqu’où vous pouvez aller avec, et si cela ne convient pas, changez-en! Un jour, vous disposerez de votre petit arsenal préféré, celui qui vous procure de bonnes sensations, évoque des souvenirs et surtout, qui répond à vos exigences!

 


C’est maintenant terminé! J’espère que cette petite visite de ma caverne, de mon antre, vous a plu! Je reviendrai pour vous en montrer plus, mes couleurs et mes pinceaux notamment, histoire de toujours plus partager ma passion avec vous! Si des thèmes à propos de la peinture vous intéressent, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire ou via le formulaire de contact^^ Je vous dit à bientôt!


Cet article vous a plu? Alors partagez-le et/ou commentez-le!

A bientôt

Angie

15 étapes pour peindre la reine des neiges!

étapes

15 ÉTAPES POUR PEINDRE LA REINE DES NEIGES!

 

Bonjour les amis! Aujourd’hui, je reviens avec mon tableau de la reine des neiges, expliqué étapes par étapes. Un dossier de photos est d’ors et déjà disponible sur ma page Facebook , et pour aller plus loin, je vous propose cet article! Vous allez voir que ce n’est pas si compliqué de s’attaquer à Elsa^^

L’étape « 0 », le matériel!

Pour commencer n’importe quelle toile, il faut être équipé, et bien préparé. Votre toile est sur son chevalet, vous avez une table à côté de vous, ainsi qu’une chaise ou un tabouret pour vous asseoir? On peut préparer notre matériel alors^^ Pour ce tableau, représentant Anna et Elsa qui chantent dans le palais de glace, j’ai eu besoin de:

  • toile en coton, châssis classique en bois 81×65 cm
  • crayon à papier HB, gomme
  • règle
  • pinceaux acrylique
  • brosses acrylique
  • un pot pour l’eau
  • un chiffon
  • une palette, assiette etc. pour poser la peinture
  • peinture: bleu primaire, blanc de titane, teinte chair (daler rowney), vert olive clair, terre verte, jaune cadmium moyen, jaune primaire, orange et rouge cadmium, sienne naturelle, noir de mars, rose vif, violet cobalt foncé, bleu turquoise, jaune de venise
  • médiums: gel brillant Pébéo, médium pour glacis Liquitex
  • encre de chine en feutre

Etape 1, le dessin!

Le dessin n’est pas le sujet de cet article, je passerais donc rapidement là-dessus. Sachez qu’il vous faut plusieurs modèles pour voir les personnages sous toutes les coutures et appréhender les couleurs. Une fois que vous avez trouvé votre bonheur, vous pouvez vous lancer. Personnellement, je ne suis pas adepte des brouillons, je démarre directement sur la toile, ce qui m’interdit de trop me tromper!

Commencez par dessiner Anna et Elsa, même sans détails à l’intérieur, AVANT de faire le décor. Pour le fond, utilisez une règle, car il s’agit de murs, ils doivent donc être droits. Votre souci principal sera de centrer le balcon. N’hésitez pas à gommer, recommencer, plutôt que de laisser un trait raté, ou une courbe irrégulière.

Vous obtenez un dessin prêt à peindre:

étapes

Étape 2, les zones foncées!

Il est temps de vous armer de vos pinceaux! Pour commencer ce tableau, on peint en premier le fond. J’ai dégagé les zones foncées tout simplement. Pour ce faire utilisez le bleu primaire non dilué pour le ciel, puis ce même bleu avec un peu d’eau pour les murs. Comptez au moins 2/3 couches pour le ciel afin d’avoir un bel aplat. N’oubliez pas l’ombre au sol, juste aux pieds des princesses. Enfin, mais ce n’est pas obligatoire, j’ai dessiné directement au pinceau des motifs de flocons de neige, et là pareil c’est bleu primaire+eau.

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 3, les murs et le balcon!

On continue le fond en s’occupant uniquement des 2 murs, et de la balustrade du balcon. Dans cette étape, je réalise un premier glacis, comme une sous-couche du glacis final. Je prépare mon fond si vous voulez, mais avec cette technique du glacis, et non un simple lavis. Pourquoi? Parce que la glace a des reflets et n’est jamais uniforme. Pour ce faire, on reste sur le bleu primaire, dilué avec de l’eau ET le gel brillant. Ce gel va non seulement donner un aspect satiné à la peinture, mais va l’enrichir et améliorer sa texture, ainsi, vous obtiendrez de très belles couleurs! On applique donc cette technique du glacis sur les 2 murs et la balustrade, puis on laisse sécher.

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 4, le sol!

 

Une étape rapide puisqu’il faut faire exactement la même chose que dans l’étape 3. On réalise donc un glacis avec le gel brillant sur tout le sol. Tâchez de rendre votre sol légèrement plus clair que vos murs, pour cela, 2 solutions: soit vous diluez avec plus d’eau, soit avec plus de gel. Pour préserver l’éclat de la couleur, privilégiez le gel. Pour finir, on laisse bien sécher.

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 5, le second glacis!

Les choses sérieuses sont bien engagées, on s’attaque à la partie la plus délicate, celle qu’il ne faut pas rater! Lors des étapes précédentes, j’ai réalisé un premier glacis avec du gel brillant, mais le résultat n’est pas optimal, il manque de la profondeur. C’est pourquoi je réalise un second glacis, à l’aide d’un autre médium: le médium pour glacis de Liquitex. Ne soyez pas inquiets, le glacis est une technique inventée notamment pour pouvoir travailler par couches. On peut donc en appliquer plusieurs sans souci. Pour ce faire, on utilise toujours le bleu primaire, dilué avec de l’eau et du médium pour glacis. Il ne faut pas avoir peur d’être généreux avec le médium! Comme l’autre, mais en mieux, il va enrichir la peinture, sa texture, et vous donner une couleur éclatante, avec bien sur, l’aspect brillant de la glace! On repasse donc sur les murs, la balustrade et le sol, puis on laisse sécher.

Attention: veillez à ce que votre peinture soit complètement sèche entre 2 couches de glacis, sinon, l’effet ne sera pas garanti!

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 6, Anna!

Il est temps de peindre les personnages! J’ai commencé par Anna, car elle est à gauche sur le tableau, et que par instinct, ma main droite va directement dessus. Chacun peut faire comme il l’entend ceci dit. Il s’agit d’un gros bloc puisque ici on enchaine les cheveux, la peau et le visage puis le collier et le bustier. A partir de maintenant, je n’utilise plus aucun médium, eau mise à part. On commence par les cheveux roux d’Anna, pour ce faire, on prend la sienne naturelle désaturée à l’aide d’un peu de gris par exemple et on peint le fond des cheveux. Ensuite, il s’agit de créer la chevelure, ses reflets etc. afin d’obtenir un roux qui ne soit pas juste orange. Pour ce faire, j’ai utilisé du orange cadmium, du rouge cadmium et du jaune de venise. On ajoute le blanc à la fin, pour poser les reflets de la lumière.

Ensuite, on peint la peau d’Anna. Pour ce faire, j’utilise la couleur teinte chair, mélangée à du blanc et un peu de rose. Le tout est de trouver la teinte exacte que vous cherchez. Anna à une peau claire, légèrement rosée, mais plus halée que celle de sa sœur, n’en faites donc pas un cachet d’aspirine^^

Pour finir, on peint les parties restantes du visage à savoir: les yeux et la bouche. Une partie délicate, où il faut être précis et patient. Tout n’est qu’une question de précision; peindre sans déborder! Pour les yeux, j’ai utilisé du noir de mars et du blanc de titane, très opaques, et du bleu turquoise. N’oubliez pas le petit point de blanc à la fin, qui donne ce regard vivant, pétillant, propre aux dessins animés. Pour la bouche, j’ai utilisé du rose vif, du rouge cadmium et du blanc de titane. Par souci d’économie de peinture, je réutilise les couleurs pour la bouche d’Elsa.

De la même manière, puisque j’ai sorti le noir, je fait le collier et le bustier d’Anna, ainsi, je n’aurais plus à utiliser cette couleur. Vous remarquerez que j’en ai profité pour colorer les motifs du bustier, avec le rose de la bouche et le bleu des yeux^^

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 7, on termine le haut!

Dans cette étape, on va terminer le bustier et le collier d’Anna. Pour le médaillon, mélangez le jaune cadmium et le jaune primaire, avec un peu de blanc. Vous obtenez une couleur dorée que vous appliquez sur le médaillon, et sur les bords du bustier.

Ensuite, on finit le haut en prenant la couleur terre verte pour remplir les derniers motifs du bustier et les manches. J’ai aussi commencé dans cette étape, la jupe, en appliquant terre verte sur les détails. Cela prend un certain temps et s’avère répétitif, il faut vous y faire, toute la jupe est comme ça^^

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 8, les détails de la jupe!

Une partie ardue, longue et qui demande beaucoup de précision! Les tout petits détails de la jupe d’Anna demandent une grande attention. Encore une fois, cette tâche est répétitive, alors il ne faut pas s’y perdre. Pour ce faire, j’utilise du rouge, du bleu primaire dilué à l’eau, et de la sienne brulée diluée à l’eau.

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 9, la jupe!

La partie la plus longue est terminée, maintenant il faut remplir le reste de la jupe. Je commence par peindre les plis de la jupe, plus foncés, avec terre verte. Ensuite, je continue avec les pans les plus clairs. Pour ce faire j’utilise le vert olive clair, mélangé à un peu de blanc. On reste sur la technique de l’aplat, donc on évite un maximum les traces de pinceau.

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 10, on termine le bas!

Voici une partie qui ne prend pas trop de temps MAIS qui nécessite tout de même de la rigueur! En effet, il va falloir peindre les 3 derniers pans de la jupe, un peu plus foncés que les autres, tout en évitant de détruire votre travail sur les détails! Pour ce faire, on utilise le vert olive clair non dilué. Cette couleur étant « transparente », 2 couches seront nécessaires.

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 11, les cheveux d’Elsa!

Comme pour Anna, pour réaliser Elsa je commence par ses cheveux. Elle a des cheveux blonds platine et j’ai décidé de jouer sur des reflets argentés. Pour ce faire, je prépare le fond avec du jaune primaire+ un peu d’eau. Ensuite, on travaille mèche par mèche en alternant plusieurs couleurs: blanc de titane, gris+eau, jaune primaire mélangé avec du blanc+eau. Petit à petit, le jaune primaire va disparaitre au profit d’une chevelure très claire, toujours blonde mais légèrement cendrée. Vous avez votre blond platine! Avec le gris+eau, pensez à orientez correctement les mèches de la tresse, histoire d’avoir une jolie coiffure!

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 12, la peau d’Elsa!

Il est temps de donner ce teint de neige à la reine des neiges! Elsa a une peau extrêmement claire, d’une apparence très froide, la démarcation avec Anna doit être franche. Pour ce faire, j’utilise la teinte chair, mélangée à du rose et du blanc. Vous devez trouver le mélange le plus clair possible, tout en gardant cette nuance rosée, n’allez donc pas trop vite avec le blanc. Au passage, on en profite pour remplir les sourcils avec de la sienne naturelle éclaircie.

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 13, le voile et les yeux!

Pour terminer le visage d’Elsa, il faut maquiller ses yeux fermés. Pour ce faire, j’ai utilisé le violet cobalt foncé, mélangé à du blanc et du rose. On remplit les paupières dans un premier temps. Ensuite, diluez votre violet avec de l’eau et repassez légèrement sur les bords de l’œil, autour de la paupière.

On attaque la robe avec le voile bleu transparent d’Elsa. Je commence par remplir les barreaux de la balustrade qui se trouvent pile à l’intérieur du voile, avec le bleu primaire dilué avec peu d’eau pour garder une couleur foncée. J’enchaine en peignant aussi la partie du sol qui passe derrière le voile. On laisse bien sécher. Ensuite, on utilise le bleu primaire dilué avec de l’eau, puis on remplit toute la partie voilée, même là où l’on vient de peindre. On obtient ainsi l’effet de transparence!

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 14, la robe!

La dernière étape de peinture! Et enfin, la fameuse robe d’Elsa! Parfois bleue, parfois presque verte, difficile de déterminer la bonne couleur, donc, c’est à votre convenance. J’ai choisis d’adopter le bleu pour ma robe, ayant déjà fait l’autre coloris sur une précédente Elsa. Je commence par les manches avec du blanc de titane mélangé à du bleu primaire et je cherche un bleu vraiment très clair. On n’oublie pas le petit morceau de coude sous le bras d’Anna!

Ensuite, on passe à la robe. Pour ce faire, je mélange une nouvelle fois du blanc avec du bleu primaire, en cherchant un bleu très clair, mais un peu moins que pour les manches. Tout est une question de nuance. Avec cette couleur, on remplit le bustier et la jupe, y compris les parties voilées.

Pour finir, à l’aide du blanc de titane dilué à l’eau et d’une brosse, je crée de légers motifs cubiques sur le bustier, et des trainées blanches sur la jupe. Ces motifs blanc ne doivent pas être appliqués sur les parties voilées en revanche.

Dernier détail, à la fin j’ai appliqué un rose éclairci et bien dilué à l’eau, sur les joues d’Anna et Elsa. Il faut plus d’eau que de peinture pour ce faire, car il serait très laid d’avoir des plaques roses sur les visages des personnages! Veillez à être vraiment subtils^^

Vous obtenez ceci:

étapes

Étape 15, l’encre de chine!

Vous avez terminé de peindre, ça y est! Maintenant, il faut reprendre tous les contours extérieurs et intérieurs, pour le fond et les personnages. Pour ce faire, j’utilise de l’encre de chine, pour son noir magnifique et surtout très opaque. Je l’utilise en feutre, pour le côté pratique. Prenez votre temps afin de ne pas vous tromper, déraper etc. Ce serait irrattrapable!

Vous obtenez ceci:

étapes

 

Voici comment peindre la reine des neiges en 15 étapes!

Voilà c’est finit, j’espère que ce « tutoriel » vous a plu, intéressé… c’est la première fois que je me lance dans l’explication comme ça, donc ce n’est surement pas parfait^^ Peut être que j’en referais d’autres à l’avenir, sur certaines toiles sympas^^ Si vous avez des questions, j’y répondrais avec grand plaisir! 🙂

J’espère aussi vous avoir fait entrer un petit peu plus dans mon univers, car je ne parle pas forcément très souvent de la peinture. Je reviendrais très certainement vous en toucher un mot dans un article expliquant les diverses techniques réalisables, notamment celles que j’utilise dans ce tableau^^

Retrouvez ce tableau, ainsi que tous les autres dans la galerie des tableaux!


Cet article vous a plu? Alors partagez-le ou commentez-le!

A bientôt

Angie

 

 

 

 

Mon autre passion, la peinture!

peinture

Mon autre passion, la peinture!

Bonjour les amis!  Aujourd’hui je vous présente mon autre passion, la peinture! Comme vous le savez peut être déjà, je suis auteure et j’écris depuis longtemps. J’adore écrire et lire, mais j’ai d’autres centres d’intérêt. Depuis toujours, je dessine, et au fur et à mesure, j’ai élargi l’éventail des matériaux utilisables. Assez naturellement, je me suis intéressée à la peinture, car j’avais envie d’essayer. C’est ainsi qu’il y a une petite dizaine d’années, j’ai peins ma première toile. Je souhaitais donc vous parler de ce que je fais aujourd’hui 🙂

Peindre pour les enfants…

 

Après la naissance de mon premier enfant, j’ai voulu lui peindre des tableaux afin de décorer sa chambre. Le premier était une maison champignon et très vite je lui en ai peint un second avec pour thème Winnie l’ourson. Je vous l’avoue, j’ai replongé en enfance en peignant ces toiles. J’ai tellement aimé ce sentiment que j’en ai fait quelques autres puis j’en ai aussi offert. J’avais trouvé ce que j’aimais peindre: les héros des enfants! Ils sont nombreux, colorés et ils font super plaisir aux petits, comme aux grands^^

Pour des raisons de légalité, je ne fais pas commerce de ces toiles sous licence, elles ornent simplement des chambres d’enfants, à titre de cadeau. Je suis d’ailleurs en train de me renseigner sur l’obtention de ces fameuses licences, surtout Disney car comme vous l’imaginez, c’est le plus grand réservoir à héros! Bref, cette attente me permet de produire de nouveaux tableaux, de plus en plus poussés. J’ai acquis de l’expérience et je me suis beaucoup améliorée.

Aujourd’hui, je me sens suffisamment confiante pour m’attaquer à un peu tout type de personnage! Cela demande juste plus ou moins d’heures de travail 😉 C’est donc avec plaisir que je débute chaque nouvelle peinture! Mes toiles pour enfant sont visibles gratuitement ici: Galerie tableaux

peinture

Ce que j’utilise pour peindre…

Pour peindre mes toiles, j’utilise exclusivement de l’acrylique. Au tout début, sans trop connaitre les différentes marques de peinture, je me suis réfugiée chez le seul fabricant que je connaissais à savoir: Pébéo. Ils font de belles couleurs je trouve, vives, éclatantes. Parfaites pour les enfants 😉 Je continue donc aujourd’hui je me servir chez eux, entre autre. Niveau prix, ils ne sont pas les plus chers, un bon point, et leurs peintures sont fiables. J’aime bien m’en servir d’autant que les indications sur les tubes ou pots sont données clairement.

En renfort de Pébéo, j’ai choisi le fabricant Daler-Rowney, toujours à l’acrylique bien sûr. Leurs couleurs sont belles et plus nuancées que leur camarade, je les trouve plus délicates. Elles viennent compléter ma gamme avec de la douceur ou de la finesse, ce qui, je trouve, est plus difficile à obtenir avec Pébéo. Les deux marques se complètent bien, en tout cas dans l’utilisation que j’en ai. Ils sont un peu plus cher que leur concurrent cependant. Malgré cela, j’achète car c’est de la peinture de qualité, avec une texture incroyablement onctueuse après avoir été touillée^^ C’est un plaisir de peindre avec!

Je dispose d’un large choix de pinceaux dont la plupart m’ont été offerts, mais lorsque j’en achète un moi-même, je me sers chez Raphaël. Je prend bien entendu des pinceaux ou brosses pour acrylique. J’aime bien cette marque, je n’en ai jamais changé car elle est fiable je trouve, et pas trop chère. Mes pinceaux durent plutôt longtemps, c’est encore la meilleure preuve. Un bon rapport qualité/prix.

Pour certaines techniques j’utilise des médiums, matériaux un temps laissés de côté mais qui m’intéressent beaucoup aujourd’hui! Les médiums viennent apporter quelque chose en plus à la peinture, et permettent de faire de nouvelle choses. Les glacis notamment, nécessitent l’apport d’un médium. Pour ces matériaux, je me sers chez Liquitex et Pébéo. Liquitex dispose d’un médium spécial glacis qui est juste génial. Bon, ils sont chers, honnêtement, il faut donc être précis quand on les utilise, mais ça vaut vraiment le coup!

J’ai deux chevalets, et je me sers de deux coupelles en porcelaine pour poser ma peinture, faire mes mélanges etc. Un jour, j’ai pris l’une de ces coupelle car je n’avais rien sous la main, puis j’ai aimé ce contact et la manière dont réagissait la peinture. J’ai donc pris les deux et les ai réservé pour cet usage exclusivement. Et, oui, j’ai aussi ma tasse fétiche, que je possède depuis l’enfance, pour l’eau évidemment, ainsi que des chiffons.

Pour tous les contours, j’utilise de l’encre de Chine en feutre et stylos, pour le côté pratique, rapide et efficace. Je les prends chez Faber-Castell, une marque que j’affectionne depuis longtemps pour le dessin. Rien de mieux en terme de qualité et d’opacité dans parler de la durabilité, que l’encre de Chine 😉

Voilà, pas besoin de grand chose de plus, à part une toile, accessoirement XD

peinture

Comment je travaille…

Lorsqu’un nouveau projet de peinture démarre dans ma tête, je commence par faire des recherches. Je passe du temps à traquer les meilleures images du ou des personnage(s) voulu(s) afin de le voir sous toutes les coutures. Je choisi une position ou une expression qui m’inspire, à part si je sais déjà bien ce que je veux, ensuite je passe au dessin. Pour les visages notamment, je garde sous le coude un voire plusieurs modèles, car il est vital d’être le plus fidèle possible au personnage. Je ne veux pas être approximative en ne me fiant qu’à ma mémoire.

La partie dessin peut prendre du temps, selon le personnage, sa complexité et le feeling que j’ai avec. Et cela même s’il ne s’agit que d’un dessin simple, sans technique puisqu’il sera rempli par la peinture. Certains détails peuvent prendre un temps fou avant que l’on obtienne le trait que l’on voulait^^

Ensuite, je commence à peindre. Je commence toujours par le fond pour ne laisser ressortir que le ou les personnage(s). Une fois mis en évidence, ils sont bien plus simples à peindre pour moi. Dans cette phase de peinture, je peux employer différentes techniques, ma favorite restant l’aplat.

Pour finir, je repasse tous les contours, extérieurs et intérieurs, avec l’encre de Chine.

Voilà, c’est terminé!^^

Ce que je peins en ce moment…

En ce moment, je suis sur un tableau représentant les princesses Belle et Raiponce. La première fait la lecture à la seconde qui peint. Deux de mes passions, il fallait bien que je le fasse un jour! Je viens d’ailleurs d’achever sa sœur jumelle; un tableau représentant Elsa et Anna en train de chanter.

J’ai aussi en projet,juste après, de faire un tableau de Prédator (oui là on change radicalement d’univers), et bien que je ne sois vraiment pas fan de lui, je trouve ça rigolo de le peindre^^


Voilà, ma présentation de mon autre passion, la peinture, est terminé, je reviendrais vous ne parler différemment lors d’un prochain article^^

J’espère qu’il vous a plu et vous a permis d’un peu mieux me connaitre 🙂

N’oubliez pas que vous pouvez voir mes tableaux ici: Galerie tableaux

 


Vous avez aimé cet article? Alors commentez-le et/ou partagez-le! 🙂

A bientôt

Angie

 

Me contacter

Me contacter