Interview: la pétillante Anaïs W. !

Anaïs

Interview: la pétillante Anaïs W.!

 

Bonjour les amis! Aujourd’hui je vous propose d’avoir quelques nouvelles d’Anaïs W., auteure indépendante dont je suis partenaire. Deux mois après la sortie de « L’espoir au corps », son troisième roman, je suis allée poser mes petites questions à la romancière^^ L’occasion pour vous de mieux la connaitre et de découvrir ses livres!

 

Anaïs W., auteure de romans réalistes

 

Je ne vais pas vous refaire une présentation complète d’Anaïs W., pour cela, je vous invite à lire cet article, qui vous permettra de tout savoir sur son parcours. Je vais donc simplement parler de ses romans, que j’ai lu par ailleurs.Pour ses trois romans, l’auteure a choisi le genre réaliste, et s’approche toujours plus près de ses personnages. Ses histoires véhiculent des messages forts, empreints de courage et d’espoir. Elle possède une plume délicate, précise et empathique, que j’aime beaucoup et que vous adorerez vous aussi!

Avec un souci du renouvellement, qui l’a poussé à améliorer son écriture et approfondir son style, Anaïs W. est parvenue à gagner en maturité. Sa dernière histoire en est le meilleur témoin, pour le plus grand plaisir des lecteurs. D’ailleurs, 2600 personnes ont déjà succombé à « L’espoir au corps », une communauté qui ne cesse de grandir! Lire le résumé

Avec « Au delà des tours » et « Débolis Héyavé », vous comprendrez pourquoi les lecteurs d’Anaïs W. se sont attachés à elle et à son style. Dans l’univers tourmenté de l’adolescence, elle a crée des histoires uniques qui captent l’attention et percutent. Des thèmes piliers comme le courage et l’acceptation, l’amour des autres et la recherche du bonheur, sont installés dès le premier roman. Je vous conseille de les lire dans l’ordre de parution, oh pas par purisme non, mais cela vous permettra de suivre toute une évolution. Mais peu importe dans quel ordre vous les lirez, ils vous marqueront!

 

 

 

Et maintenant, place à l’interview!

 

Pour les deux mois de la sortie de « L’espoir au corps », j’avais envie de vous donner des nouvelles d’Anaïs W. ! En effet, son troisième roman est en vente depuis le 23 Septembre, il était donc temps de faire un petit checkup^^ C’est l’occasion aussi pour moi de remercier cette auteure généreuse, pour tout ce qu’elle m’apporte depuis quelques mois. Un grand merci donc à toi Anaïs!

Une interview d’autant plus utile qu’elle permet de mettre en avant une vraie bonne action. Effectivement, Anaïs W. lancera une campagne en faveur du Sidaction début Décembre, autour de « L’espoir au corps » et je ne pouvais pas ne pas en parler ici! 

 

Bonjour Anaïs W., cela fait deux mois que ton troisième roman « L’espoir au corps » est sorti. Peux-tu nous parler de la vie de ce roman depuis sa publication ?

 

Bonjour Angélique ! Avant tout, merci encore de me donner la parole sur ton blog. C’est toujours un plaisir de partager ces discussions avec toi. 🙂

Alors, « L’espoir au corps » est en pleine forme je dirais ! À mon échelle c’est un vrai succès. Après deux mois, déjà 2 600 lecteurs se sont lancés à sa découverte et les retours sont pour le moment très positifs. C’est donc un véritable plaisir pour moi et cela m’encourage à continuer.

Aussi, ce que j’apprécie, c’est de savoir que le message de mon troisième roman est largement diffusé. En effet, « L’espoir au corps », c’est d’abord une invitation au courage et à garder l’espoir. C’est aussi un message sur la vie avec le VIH et un appel à la tolérance, en plus d’un témoignage sur le deuil.

Je suis donc heureuse de savoir que de nombreux lecteurs lisent cette histoire et j’espère qu’ils en ressortiront grandis, d’une manière ou d’une autre.

 

Parlons un peu de toi. Quelle est, à ce jour, ta meilleure expérience dans l’auto-édition ?

 

Je ne sais pas s’il y a une expérience mieux que les autres. L’auto-édition c’est un tout. Il y a les expériences avec les lecteurs, les petits plaisirs pendant les rencontres, les grands bonheurs en lisant les commentaires. Il y a aussi les expériences avec les auteurs, le partage des informations, l’apprentissage permanent. Donc je crois que l’auto-édition est LA meilleure expérience de mon parcours d’entrepreneur.

 

Peux-tu nous dire quelles sont tes sources d’inspirations, lorsque tu as envie d’écrire une nouvelle histoire ?

 

La musique est ma principale source d’inspiration, puis il y a la lecture, les films… Généralement, les périodes où j’écoute beaucoup de musique et lis énormément sont les périodes les plus propices à l’écriture pour moi. Je crois que ça a un lien avec les émotions que la musique et la lecture véhiculent. J’ai besoin d’être dans un certain état émotionnel pour être inspirée et écrire… c’est compliqué à expliquer !

 

As-tu besoin d’une atmosphère spéciale pour écrire ?

 

De préférence j’aime être au calme et ne pas être interrompue. J’ai besoin de rentrer dans ma bulle et d’entrer complètement dans mon histoire, de faire corps avec elle.

 

Parmi tes trois romans, as-tu un préféré ? Peux-tu nous dire pourquoi ?

 

Rah c’est une question cruelle. Chaque roman pourrait être mon préféré pour une raison précise. Ils ont chacun un message fort, un style marqué…

Bon. Si je devais répondre à cette question… Je crois que mon préféré reste pour le moment « Débolis Héyavé ». Je crois que c’est le plus intense car il est court et impactant. Il passe des messages qui me sont chers concernant la recherche d’identité et l’acceptation de soi, des autres. Pour moi, il aborde des thèmes bien plus fondamentaux que mes deux autres romans, des sujets plus proches du cœur et de l’individu. C’est pour ça qu’il est mon préféré… si je dois en choisir un !

 

Pour la sortie de « L’espoir au corps », tu t’es entourée de plusieurs partenaires, et aujourd’hui tu possèdes des partenaires, pour tes trois romans. Peux-tu expliquer ce que t’apportent ces partenariats ?

 

La difficulté pour un auteur est de faire parler de ses écrits. Pour que les lecteurs découvrent mes livres, je mise donc beaucoup sur les réseaux sociaux et le bouche-à-oreille. Chaque partage me donne une nouvelle chance d’être découverte par un lecteur.

C’est là que mes partenaires ont toutes leur importance. Ils m’aident à partager l’univers de mes livres auprès de nouveaux lecteurs potentiels. Cela élargit le cercle.

Plus personnellement, ces partenaires, leur présence, leur soutien, m’aide dans les périodes de doutes. En effet s’ils sont là, c’est qu’ils croient en moi et en mes histoires, alors je devrais en faire autant !

 

Tu es également proche de tes lecteurs, on peut même dire que tu prends soin d’eux. Comment entretiens-tu cette relation particulière entre l’auteur et ses lecteurs ?

 

Je dirais… tout simplement en étant sincère. Je ne suis pas amicale, souriante et gentille avec mes lecteurs pour les duper et leur vendre toujours plus. J’aime profondément être en contact avec mes lecteurs, les voir me suivre sur les réseaux, commenter mes publications, m’envoyer des messages pour me demander des nouvelles. J’aime partager avec eux mes lectures, leur demander leurs avis…

J’entretiens donc cette relation particulière avec mes lecteurs à travers des partages réguliers, des sollicitations et de la réciprocité, le tout avec beaucoup de joie !

 

Pour clore cette interview, j’aimerais parler de ta prochaine opération concernant « L’espoir au corps » et qui aura lieu du 01 au 10 décembre, en faveur du Sidaction. Peux-tu nous en dire plus à propos de cette campagne ?

 

En effet, début décembre, je lance une « campagne » pour la Journée Mondiale de la Lutte contre le Sida qui a lieu le 1er décembre. Pendant dix jours, pour chaque exemplaire papier de L’espoir au corps acheté, je reverserai 1 € de don à Sidaction.

Cela permettra ainsi de soutenir la recherche sur le VIH, la prévention et l’accès au traitement grâce aux dons, et d’éveiller les consciences sur cette maladie par la lecture de L’espoir au corps.

J’ai préparé une page (en cours d’amélioration) pour cet événement : https://anaisw.com/sidaction-2017 Elle sera finalisée d’ici le début de la campagne.

Toute l’aide est la bienvenue pour promouvoir cette campagne, alors vous, qui lisez cette interview, rejoignez-moi sur les réseaux et partagez l’évènement !


Anaïs

Voilà je pense que vous avez toutes les infos disponibles sur cette campagne! N’hésitez pas à partager à fond car toutes les bonnes actions méritent d’être mises en avant! Rendez-vous le 1er Décembre pour la journée mondiale de la lutte contre le sida.

C’est terminé, j’espère que cette interview vous a plu! N’hésitez pas à rendre visite à Anaïs sur son site ou sur les réseaux sociaux! Je vous dis à bientôt pour un nouvel article^^


Vous avez aimé cet article? Alors commentez-le ou partagez-le!

A bientôt

Angie

Un mois d’auto-édition: le bilan!

Un mois d'auto-édition: le bilan!

Un mois d’auto-édition: le bilan!

Bonjour les amis! Aujourd’hui je reviens sur le mois passé pour vous livrer mes impressions!

Et bien oui, mon premier roman « L’Ombre des sentiments » est sorti le 15 Février 2017, il est donc temps de tirer les conclusions de ce premier mois! Je ne ferais pas ça tous les mois rassurez-vous mais le premier, il compte^^ Je vais vous raconter un peu ma vie d’auteur, mes découvertes, mes joies et mes déceptions. Je ferais un petit topo de mes projets également en fin d’article.

Une chouette aventure!

Non, je n’ai pas signé chez Gallimard ou Albin Michel, non mon premier roman ne sera jamais un best-seller et non, je n’ai pas reçu d’invitation chez Ruquier, mais! Mais, oui mon roman est bel et bien sorti, en ebook et en papier. Oui j’en ai vendu, et oui j’ai rencontré des gens vraiment intéressant^^ Comment vous dire, je ne regrette pas mon choix et encore moins ma décision de me lancer.

Grâce à des sites comme Amazon et Thebookedition, j’ai pu publier mon livre facilement. Je précise que j’ai longuement cherché et que je me suis bien renseignée avant de commencer, d’où la relative facilité. J’étais fière de moi, au moins, c’était fait, acté, mon livre existait!

Bien évidemment je disposais d’ors et déjà d’une page Facebook et d’un compte Twitter, du coup j’ai pu en parler avant et tout de suite à la sortie! Il est très important d’avoir au moins l’un des deux pour communiquer. Personnellement, je trouve Twitter bien plus vivant…

Un mois d'auto-édition: le bilan!

Les proches au rendez-vous!

Une chose qui m’a vraiment ému, mes proches (ou moins proches d’ailleurs) ont été là pour moi! Je ne compte pas 15000 personnes dans mon entourage mais je peux me féliciter d’avoir des gens adorables et présents. Je les remercie bien fort!

L’entourage est important, il peut vous faire passer d’un état « pessimiste complet » à « convenablement optimiste » rien qu’avec des mots et leur gentillesse 🙂 . Sans ma môman et mes coupines, j’aurais abandonné, en grande froussarde que je suis. J’ai réalisé que toute seule dans mon coin, je ne servais pas à grand chose, puisque incapable de bouger. Leur soutien m’a aussi permis de réaliser qu’en fait, j’y arrive, j’en suis capable et je n’ai pas envie de m’arrêter. Merci encore!

Les nouvelles rencontres!

Car tout le sel est là! Ou le piment comme vous préférez! Grâce à Twitter principalement, j’ai rencontré des tas de gens intéressant comme je vous le disais au début de l’article. Des auteurs, des lecteurs, des blogueurs, des artistes… Une joyeuse communauté, active et sympathique, qui papillonne autour des livres, donne ses avis, commentent, aiment, discute! Leur engouement est communicatif et l’envie de s’en mêler est grandissante. Une communauté stimulante donc, qui aide et aime les auteurs indé, auto-édités et que fait vivre cette activité.

J’ai postulé à 2 interviews déjà et l’une des deux a été réalisée, merci à Amandine du blog amabooksaddict pour cette opportunité^^

Voir les livres des autres, les lire, découvrir leurs projets etc. est vraiment, je me répète, stimulant! Se retrouver avec d’autres auteurs est bien sûr enrichissant, parfois impressionnant, mais aussi rassurant. Et oui, on est pas tout seul à ramer dans l’océan de l’auto-édition^^

Les joies et les déceptions

Je commence par quoi? Les joies ou les déceptions? Bon allez, les déception afin de garder le meilleur pour la fin 🙂 . J’avoue ne pas en avoir eu beaucoup, donc ce sera bref. Ma principale déception est venue de la couverture de mon livre, L’Ombre des sentiments, version papier. En effet, je n’en suis pas très satisfaite et quand je l’ai eu dans les mains j’ai cru que j’allais pleurer tellement le résultat était loin de ce que j’avais imaginé. J’imaginais une jolie couverture fidèle à celle que j’ai crée, avec les contrastes, en brillant… bon elle est mat, trop foncée bref, si je continue je vais chialer XD. A part ça, ça va et puis j’ai fini par (presque) l’accepter comme elle est^^

Passons aux joies! La publication de mon livre, en soi, a été une source de joie intense! La réponse positive des mes proches également! Le fait de pouvoir expliquer ce que je fais dans la vie aussi, enfin, entre autres choses, je suis timide alors je manque de spontanéité mais petit à petit j’en parle autour de moi. Je suis plus douée à l’écrit qu’à l’oral 🙁 . J’y travaille, mais c’est difficile, cela dit, ce n’est que le début, un mois ce n’est rien alors je ne me fais pas trop de souci de ce côté là.

Joie encore quand je vois que j’ai presque terminé les illustrations de Tchouk et Bou, ma saga fantastique jeunesse. Cela veut dire que bientôt je pourrais publier le tome 1^^

Joie pour finir, avec les retours des gens, pour mon livre ou pour mes textes gratuits ou encore pour mes dessins. Je n’en n’ai pas des tonnes mais ils sont tous positifs et ça fait plaisir 🙂 .

Les projets

Pour finir cet article, je vais évoquer avec vous mes projets à venir. D’une part, il y a « Tchouk et Bou: Amis pour la vie », dont la sortie du tome 1 est prévue pour avant Juin (oui je sais, c’est vague). Si vous me suivez, vous êtes déjà au courant 😉 . Si vous avez des enfants autour de vous, ils aimeront forcément Tchouk et Bou 🙂 .

Ensuite, il y a un nouveau projet entrain d’éclore: une série! Comme une série télé mais à l’écrit. Ce format revient à la mode et je suis une grande fan de série, je travaille donc en ce moment à sa création. Je suis dans la phase de recherche, de construction, c’est très excitant! Évidemment, je vous tiendrez informés de l’évolution et je consacrerais un article pour tout bien annoncer, le thème, l’ambiance, les héros etc. Pour l’instant, je peux dire que la saison comptera 10 épisodes^^

Un mois d'auto-édition: le bilan!
(c)2017 A.Leydier

Voilà un bilan plutôt positif de ce premier mois d’auto-édition, et plein d’autres suivront!

C’est terminé pour cette fois, si vous avez aimé cet article partagez-le ou commentez-le! 🙂

A bientôt

Angie

 

 

J’ai lu: « Au delà des tours » d’Anaïs W.

tours

J’ai lu: « AU DELÀ DES TOURS » d’Anaïs W.

Un premier roman très réussit sur les tourments de l’adolescence

Bonjour les amis! Aujourd’hui je vous parle de ma lecture de « Au delà des tours » de l’auteure indépendante Anaïs W. ! Un premier roman vraiment réussit, qui touche et ne laisse pas indifférent. L’adolescence est au cœur de l’histoire, où vous allez suivre Debbie, une jeune fille avec pas mal de problèmes. Une lecture que j’ai beaucoup aimé, qui m’a fait découvrir l’auteure et ses autres romans! A vous maintenant…

 

 

 

La couverture:

 

Ce que j’en ai pensé:

« Au delà des tours » à eu plusieurs gouts pour moi. Celui de la découverte pour commencer, puis celui des souvenirs. Effectivement, ce livre a su me replonger dans ma propre adolescence, mes propres troubles etc. J’ai revu mes combats, ceux qui semblent important à 15 ans. Vous savez, quand on croit que notre petit écosystème de copains/école/parents influencera notre vie à jamais, pour toujours. Ces combats où on veut simplement exister, faire parti de quelque chose, quand on se sent seul, de côté, pas adapté. Et quand il est compliqué d’aller mieux car tous les éléments de notre vie ne dépendent pas seulement de nous.

L’auteur, médecin légiste de cette autopsie émotionnelle, raconte, avec un style très réaliste, le quotidien de Debbie, jour après jour, et de son entourage. La cité dans laquelle elle évolue ressemble à tant d’autres en France. Si vous y avez grandit, vous vous sentirez chez vous… Sinon vous allez vous demander si c’est proche de la vérité tout ça. Ça l’est. D’une existence pas très folichonne et un peu tourmentée, un peu fade, financièrement compliquée, Debbie va connaitre un été terrible et révélateur. Une passage clé de sa vie. Tout va s’accélérer, s’intensifier dans son petit monde pour finir par éclater. Les blessures et les questions du passé, l’invincibilité du présent, pesant, et l’avenir devenant invisible. Et après? Pour le savoir je dirais qu’il faut lire le livre^^

Les détails:

Le personnage principal est par ailleurs entouré de personnages secondaires intéressants. Une très grande majorité de garçons, tous un peu plus âgés que Debbie, qui vont et viennent au gré de l’histoire et des besoins de la jeune fille. Des personnalités attachantes, formant comme une ronde autour de leur amie et se présentant sous plusieurs facettes. Amis, amours, ennemis, frères, sauveurs ou cause de tourments, ces personnages remplissent tour à tour ces rôles. Certains d’entre eux auraient cependant pu être plus exploités.

Enfin les lieux, cette cité, cette « Zone », si commune à tant d’autre. On y a soit grandit, soit un copain ou une copine l’a fait. Au pire on en a une idée aux infos le soir^^ Anaïs W. a su décrire cet espace isolé, abîmé et désœuvré avec une banalité et une simplicité efficace, bluffante. On ne quitte que rarement la « Zone » d’ailleurs, la vie de ces jeunes étant relativement encroutée là bas.

Ma conclusion:

Le roman « Au de là des tours » tient ses promesses. Avec cette écriture franche et réaliste, Anaïs W. nous amène au plus près de son personnage. Au plus près des sentiments et émotions, des peurs, des rêves, des cauchemars d’une ado. Elle dépeint également un triste tableau, celui de toutes les familles qui vivent plus ou moins de la même façon. Parfois il suffit d’un rien, de pas grand chose, pour que tout bascule. Le déclassement social? Il en est question tout du long. L’éclatement des familles est au cœur du discours. La frappante vérité aussi: un rien peut faire éclater une famille. Au moins autant qu’un drame finalement. Tellement vrai. Je ne peux que saluer l’habileté qu’ eu Anaïs W., une dextérité descriptive qui permet une lecture éclairée, imagée, fluide et agréable.

Pour découvrir les romans d’Anaïs W., visitez son site internet dédié à ses livres!

 


Vous avez aimé cet article? Commentez le ou partagez le! ^^

A bientôt pour d’autres articles!

Angie.

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site d’Authente!

Bonjour à tous, et surtout comme le titre le dit, bienvenue!

Voilà mon tout premier article, écrit avec une pointe d’angoisse, mais avec beaucoup d’excitation! Le site www.authente.fr ouvre donc ses portes aujourd’hui, impatient de vous livrer son contenu. A travers les pages d’Authente, vous allez découvrir plein de facettes de ma personnalités, des choses que j’aime bien sur, et aussi toutes celles que je fais. Il y a bien évidemment les livres et les textes, mais aussi des tableaux et des dessins.

Vous allez vite voir, plusieurs galeries vous attendent, bien séparées pour différencier chaque discipline ou activité, derrière les appellations « Authente Edition » et « Authente Création »

L’espace « Authente Blog » est comme son nom m’indique, le blog du site, là où je poste mes articles, là où l’on échange, là où ça bouge^^

Le blog abritera donc des articles culturels, des commentaires de mes lectures, des news d’Authente, des news culturelles et également des partages de l’activité des autres créateurs. J’espère pouvoir mener quelques interviews d’auteurs aux parcours différents aussi, pour vous les faire découvrir!

Mais ce site est surtout dédié à mes livres, je vous en parle en détail dans les articles qui suivent bien entendu. Ils sont disponible à l’achat sur Amazon, Fnac Kobo et Thebookedition, en format numérique (ebook) et en format poche (papier). Le premier à sortir sera le roman, L’ombre des sentiments. Mon premier roman donc, commencé il y a longtemps puis très rapidement sortira le tome 1 de la saga pour enfants « Les aventures de Tchouk et Bou », il me reste la couverture à faire et j’ai pris du retard dans cette tâche^^

A noter que les 40 premières pages de L’ombre des sentiments sont disponibles gratuitement ici: http://www.monbestseller.com/manuscrit/6993-lombre-des-sentiments

Cela dit, les faire exister sans penser aux autres, ça n’a pas de sens! Authente est donc également un lieu de partage et d’échange, avec peut être la création d’un forum un jour, si la necessité s’en fait sentir. N’hésitez vraiment pas à laisser vos impressions, vos points de vue, vos avis! Sachez que je répondrais toujours aux commentaires ou aux messages^^

Comment me contacter?

A votre disposition, vous trouverez un formulaire de contact, un peu partout sur le site. Il vous permettra de me contacter pour toute info ou question que vous auriez envie de me poser. Bien sur il y a aussi Facebook et Twitter pour ça. Ainsi, vous avez le choix!

Je remercie d’avance ceux qui me soutiennent déjà, et je remercie tout ceux qui le feront à l’avenir! 🙂

J’espère que votre visite sera agréable, que vous reviendrez (oui ben oui, ça serait bien^^), et que mon univers vous plaira!

A bientôt pour le prochain article!

Angie.