Découvrez le premier extrait d’Histoire de Tom!

Découvrez le premier extrait d’Histoire de Tom!

 

Bonjour les amis! J’espère que vous allez bien en cette fin février! Moi ça va au top, je m’impatiente de voir « Histoire de Tom » sortir! Je trépigne et regrette parfois de n’avoir pas choisi une date plus proche^^ Mais cela me permet de tout faire pour bien préparer la sortie. Pile un mois avant sa publication, je tenais à partager avec vous un extrait! Je compte en partager au moins un autre, c’est prévu, et sans doute un troisième, au cours du mois à venir 🙂 J’espère vous faire découvrir mes personnages, sans trop en dévoiler… J’espère aussi que vous me donnerez votre avis 🙂

 

Pourquoi vous présenter cet extrait?

L’extrait que j’ai sélectionné pour vous est composé d’un chapitre entier. Il s’agit du chapitre 10, et à ce moment-là du récit, le lecteur connait déjà très bien les personnages. J’irai même jusqu’à dire que, *si tout se passe bien*, le lecteur s’est déjà attaché à eux. Ce chapitre est plutôt court, composé d’une seule scène et centré sur Sabine. J’ai choisi de vous la présenter de cette manière, pour ne pas vous servir le classique : « c’est une bonne mère, qui s’occupe bien de sa famille blablabla ». C’est donc pour cela que vous allez rencontrer Sabine dans une période charnière de son existence, où son extrême fragilité se heurte à une prise de conscience. Cette scène bien précise amorce un changement de cap pour la jeune femme, encore coincée entre deux zones. Celle qu’elle était, et celle qu’elle allait devenir…

Le chapitre 10, consacré à Sabine, est de fait l’un des rares où Tom n’est pas présent physiquement. Ce qui m’a permis d’isoler la jeune femme, pour mieux vous la présenter 🙂 Cela dit, vous allez voir qu’à l’instar du reste de l’histoire, Tom est plus présent qu’on le pense! Mais je profiterai du prochain extrait pour vous parler de lui.

 

Place à l’extrait!

 

Cliquez pour lire la suite

extrait

 

Je vous encourage à aller lire la suite du chapitre, sur la toute nouvelle page dédiée à Histoire de Tom! Vous pouvez aussi le lire sur ma page Facebook. J’attends vos commentaires, vos impressions, vos questions si vous en avez^^ Dans deux semaines, je partagerai avec vous un second extrait, centré cette fois sur Tom 🙂 Soyez au rendez-vous!

Je vous dis à samedi, pour le quatrième article de la série « S’auto-éditer sans budget », consacré à WordPress!


Cet article vous a plu? Alors partagez-le ou commentez-le!

A bientôt

Angie

 

S’auto-éditer sans budget n°3 : les images

images

S’auto-éditer sans budget n°3 : les images

 

Bonjour les amis! Comme prévu, je reviens pour vous parler de l’auto-édition low-cost, dans ce troisième article^^ S’il y a un domaine qui peut vite couter cher, c’est bien celui des images. En effet, elles sont indispensables, ne serait-ce que pour votre couverture. Et qui dit images, dit logiciels de retouches d’images, pour les manipuler à sa guise… Aujourd’hui, je me penche donc dessus…

S’auto-éditer sans budget, c’est possible!

S’auto-éditer sans budget n°2 : les conseils d’écriture

 

images

1- Les contraintes liées aux images

Pour commencer, il faut bien avoir en tête que vous ne pouvez pas faire n’importe quoi avec n’importe quelle image. Pour votre projet ; que ce soit une couverture, un header de blog ou des visuels de communication, il vous faut impérativement des images libres de droits. Ou bien des images qui vous appartiennent totalement. Il faut également présenter de la qualité et notamment pour un blog, disposer d’une banque d’images conséquente.

Les images libres de droits sont des images de tous types, qui sont laissées libres par leur propriétaire. C’est à dire que vous pouvez les prendre et vous en servir comme bon vous semble, à but commercial ou non. Faites attention à ce que cela soit précisé, car tout ce que vous trouvez sur le net n’est pas libre, justement.

 

images

2- Trouver de bonnes images

Maintenant  que vous connaissez les contraintes liées aux photos, il faut aller les chercher! Parmi les millions d’images visibles sur le net, comment trouver ce qu’il vous faut? Il existe des banques d’images, très fournies, avec de nombreux thèmes comme shutterstock et stocklib , mais elles sont payantes. Sous forme de forfaits, vous payez une somme qui vous donne le droit de télécharger un nombre d’images défini tous les mois. C’est une solution que je trouve chère, comptez 30 euros pour 10 photos sur Shutterstock, et 20 euros pour 20 photos sur stocklib.

Je vous recommande plutôt Pixabay , une banque d’images également, à la différence que tout est gratuit! Des centaines de milliers d’images de tous types sont disponibles dans de nombreux thèmes, et surtout, elle sont toutes complètement libres de droits. Pixabay est moins fourni que ses ainés, mais il comporte suffisamment d’images pour que vous puissiez y trouver la bonne^^

Un autre avantage qu’il partage avec les autres, c’est la qualité des images proposées. En effet, les photos sont toutes de bonne qualité! Alors n’hésitez pas 🙂

Vous pouvez peu-être avoir besoin de renders selon ce que vous voulez faire. Les renders sont des images dont le fond est déjà découpé, invisible. On peut évidemment le faire soi-même mais selon le logiciel que l’on a ça peut être édifiant, et peu concluant. Le site Renders-Graphiques propose des milliers d’images en render gratuites et libres de droits.

 

images

3- Travailler les images

Une fois que vous aurez trouvé l’image qu’il vous faut, pour votre couverture admettons, vous allez devoir la travailler. Pour ce faire, il vous faut un logiciel de retouches d’images. Il se peut que vous possédiez la suite Adobe, qui comporte le fameux Photoshop ou Illustrator , et dans ce cas, vous avez ce qu’il y a de mieux. Ces logiciels sont aboutis, professionnels et combleront tous vos désirs. Néanmoins, si vous ne les possédez pas, sachez qu’ils sont payant, et plutôt chers, quoique des abonnements existent aujourd’hui. Cela les rend abordables (24 euros/mois pour Photoshop) en effet mais, ils restent chers dans le fond donc c’est à vous de voir.

En revanche, il existe aussi des logiciels de retouches d’images gratuits! Le meilleur d’entre eux reste sans conteste Gimp , complet, doté de nombreuses extensions et d’un guide en français. Il n’est pas très intuitif et demande un peu de formation. Cela dit, en plus du guide, vous trouverez facilement d’excellents tutoriels sur internet.

Autrement, vous pouvez opter pour des logiciels comme Paint.netPhoto pos pro ou Photoscape . Ce sont des couteaux suisses, certains plutôt complets et souvent plus intuitifs que Gimp.

Sur internet, plusieurs sites vous proposent d’éditer des images ou des photos en ligne, gratuitement et simplement 🙂

Dans tous les cas, veillez à ce que vos images soient bien travaillées, prenez le temps et testez plusieurs outils.


Cet article est terminé, j’espère qu’il vous a plu, intéressé 🙂 N’hésitez pas à régir en commentaire, c’est toujours une joie sincère de vous répondre. Je vous dit à très bientôt, avec un nouvel article sur wordpress^^

D’ici le 21 mars, vous pouvez toujours découvrir le résumé de « Histoire de Tom », 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 


Cet article vous a plu? Alors partagez-le ou commentez-le!

A bientôt

Angie

S’auto-éditer sans budget n°2 : les conseils d’écriture

d'écriture

S’auto-éditer sans budget  n°2 : les conseils d’écriture

 

Bonjour les amis! Me revoilà pour vous parler d’auto-édition low-cost! Avec le temps, j’ai constaté que l’argent est un frein réel, et un souci pour beaucoup d’auteurs indépendants, aussi, j’ai décidé d’écrire une série d’articles où je propose des solutions gratuites ou pas chères . Rien d’exhaustif, il s’agit de donner des idées, et de montrer que l’on peut se débrouiller soi-même et économiser pas mal d’argent. Aujourd’hui, je me penche sur l’aide et les conseils pour l’écriture d’un roman

 

d'écriture

1- Faire lire ses textes

Tout auteur a besoin d’aide et de conseils pour écrire. Tous vous le diront, que ce soit pour la grammaire/conjugaison, pour l’orthographe, la syntaxe, la construction d’un texte ou le vocabulaire, ils ont parfois besoin d’un coup de main^^

Le meilleur moyen d’obtenir des conseils en la matière sont les bêta-lecteurs et les proches. Pourquoi? Parce que faire lire ses textes reste le moyen le plus sûr pour avoir des avis extérieurs, logique non? Au bout d’un moment, l’auteur, aussi expérimenté soit-il, ne voit plus ses fautes ou ses erreurs. Il se peut aussi que l’auteur ait des faiblesses dans un ou plusieurs domaines comme l’orthographe, ou je ne sais pas moi, la concordance des temps^^ A ce moment-là, il doit faire lire ses écrits, car une personne extérieure verra tout de suite ce qu’il a manqué.

Vos proches ne sont pas les mieux placés pour vous conseiller sur votre histoire, c’est toujours délicat et l’objectivité est toute relative. Cela dit, rien ne les empêche de vous aider sur ces fameuses fautes et erreurs, qu’il vous suffira de corriger ensuite.

Les bêta-lecteurs sont des lecteurs et lectrices passionné(e)s, qui acceptent de lire les romans des autres, afin de donner leurs avis, critiques, conseils, soutiens etc. Ils ne sont généralement pas des professionnels, mais ils lisent énormément, et aiment ce qu’ils font, leurs avis sont précieux et aident l’auteur dans ses réflexions. Eux aussi peuvent, de fait, vous donner un coup de main pour la correction.

Pour trouver des bêta-lecteurs, il va falloir vous tourner vers internet et les réseaux sociaux, à moins que vous n’en trouviez autour de vous (bibliothèques, clubs de lecture, étudiants…). Sur Facebook , plusieurs groupes existent, où les auteurs et les lecteurs peuvent se rencontrer dans ce but. Vous pouvez également voir du côté de Twitter , et sur l’ensemble des forums dédiés à l’écriture.

Ces solutions sont gratuites, aucun bêta-lecteur ne vous demandera de l’argent en échange de sa lecture (si cela vous arrive, passez votre chemin)!

Vous pouvez jeter un œil à l’offre de Jean-Michel, de grandissimot . Il est écrivain public et correcteur/relecteur, et propose une offre dédiée aux auto-édités.

 

d'écriture

2- Se documenter pour s’aider soi-même

Sur internet, il existe de nombreux sites qui proposent des leçons de français, des grilles de conjugaison, des explications grammaticales etc. Vous pouvez les consulter gratuitement et ils pourront grandement vous aider dans plein de situations.

A titre d’exemple, L’obs-conjugaisonConjugaison-verbe ou Reversoconjugaison  sont très bien pour la conjugaison.

Pour la grammaire, vous pouvez vous tourner vers des sites comme espacefrancaisfrancaisfacile ou Reversogrammaire.

Pour l’orthographe, Reverso fait aussi dictionnaire en ligne, et il y en de nombreux autres comme Larousse ou le-dictionnaire . Vous pouvez aussi vous munir d’un bon vieux dictionnaire physique.

Encore une fois, les sites, blogs et forums dédiés à l’écriture vous seront utiles si vous le souhaitez. Ces recherches vous prendront du temps, mais ne vous couteront rien.

 

d'écriture

3- Les conseils d’écriture

En tant qu’auteur, on a sans cesse envie d’améliorer son écriture. Et c’est bien normal, personne ne veut rester au même niveau toute sa vie, et on se doit de tenter de faire mieux à chaque fois. Des cours, des ouvrages et des formations existent mais si vous ne voulez pas payer, vous pouvez quand même trouver des conseils un peu partout sur la toile!

Je vais vous présenter les sites que je fréquente lorsque je cherche un conseil, sur un thème ou un autre. Bien sûr, il existe plein d’autres sites à découvrir, mais je préfère vous parler de ceux que je connais et que j’aime bien^^

Je mets donc en avant le site de Stéphane Arnier , qui regorge de précieux conseils d’écriture, et qui publie des articles régulièrement. Je lis souvent ses articles, et ils m’ont aidé plusieurs fois à réfléchir à mes propres problématiques d’auteure face à mon texte. Il aborde toutes sortes de thèmes et s’exprime clairement, je vous le recommande 🙂

Vous pouvez aussi vous tourner vers le site A propos d’écriture , que je consulte régulièrement, qui est bien fait et qui offre lui aussi de précieux conseils.

Si vous écrivez de la SF ou SFFF, les conseils de SFzone vous seront également utiles. Moi je n’en écris pas mais je lis quand même leurs articles de temps en temps, parce qu’ils sont bien fait^^

Vous trouverez ça et là des conseils d’écriture sur des sites comme Bookelismonbestseller.com ou Envie d’écrire .

Il m’arrive aussi de lire tout simplement des conseils d’auteurs célèbres, ou des articles dans des magasines littéraires. Je « grenouille » comme on dit, je cherche, je fouine. Là encore, il faut prendre du temps, mais c’est gratuit. N’oubliez pas que vos amis auteurs peuvent aussi, bien entendu, vous apporter leur propre expérience, et leurs conseils. La dernière chose à ajouter, et elle tient du bon sens, c’est qu’il faut lire, plus vous lisez, plus vous élargissez votre horizon en terme d’écriture.


Cet article est maintenant terminé, j’espère qu’il vous a plu, et donné envie de mieux écrire^^ La série continue avec un troisième article qui sera consacré aux images, je vous dis donc à très bientôt!

 

Découvrir le résumé de « Histoire de Tom »

d'écriture

 

 

 

 


Cet article vous a plus? Alors commentez-le ou partagez-le!

A bientôt

Angie

S’auto-éditer sans budget, c’est possible!

possible

S’auto-éditer sans budget, c’est possible!

 

Bonjour les amis! J’espère que tout va bien pour vous^^ Aujourd’hui, je voulais parler auto-édition avec vous! En effet, publier son roman est une chose très excitante, mais également difficile, car en tant qu’auto-édité, on doit savoir tout faire! Bien sûr, moult services existent sur plein de plateformes dédiées à l’auto-édition pour vous aider dans votre projet, mais ils sont payant, et parfois très chers! Cela peut décourager, mais rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’être riche pour s’auto-éditer!

 

possible

1- Pour économiser, soyez multitâches!

Dans cet article, je ne vais pas vous parler en détail des offres payantes proposées par les plateformes dédiées à l’auto-édition, telles que Bookelis ou Iggybook , qui sont très complètes mais onéreuses. Ces offres regroupent sous forme de packs, tout ce qu’un auteur indépendant doit faire pour réaliser et promouvoir son livre. Ce sont des solutions clés en main, à condition de disposer d’un budget confortable. A titre d’exemple, sachez qu’en moyenne, faire réaliser la couverture de son livre coute 150 euros… ça fait réfléchir…

Quand on a pas, ou peu de budget, il faut tout faire soi-même. Il n’y a pas de secret, pour économiser, vous devez être multitâches! L’une de vos principales qualités devra être l’organisation, pour avancer vite et bien, sans rien oublier. Et la patience, car ce que vous ne dépenserez pas en euros, vous allez le dépenser en heures^^ Faire soi-même implique de prendre plus de temps pour tout, étant donné que ce n’est pas votre métier!

L’auteur indépendant au budget limité est donc à la fois auteur, graphiste, relecteur, correcteur, communicant… Il porte plusieurs casquettes! Plus vous vous débrouillez seul, plus vous économisez 🙂

possible

2- L’équipement low-cost de l’auteur indé

L’essentiel de l’équipement de l’auteur indépendant se trouve dans son ordinateur. Je recommande un ordinateur personnel, qui ne sera pas sans cesse visité et où vous avez vos habitudes, tant dans vos dossiers que sur votre navigateur internet. Vous disposez d’ores et déjà d’internet à titre personnel, il ne vous coutera donc rien dans votre activité^^

Pour l’écriture, un logiciel de base tel que Word est amplement suffisant. Certes, on pourra vous parler d’autres logiciels, gratuits ou non, certains offrant de nombreuses possibilités notamment pour transformer des fichiers, mais Word est très complet lui aussi. Simple d’utilisation, des tonnes de tutos existent pour apprendre à le manier et à en tirer le meilleur, mais surtout, vous le possédez déjà sur votre ordinateur! Il s’agit donc d’une solution « gratuite » pour vous.

Pour bien faire, il faudrait posséder un correcteur comme Le Robert-Correcteur , mais évidemment, les meilleurs correcteurs sont payant, et plutôt chers ( une centaine d’euros). Je vous conseille donc de vous munir d’un dictionnaire, physique ou en ligne, et d’être très attentifs à vos fautes! Prenez le temps, relisez-vous plusieurs fois et traquez vos fautes avec sérieux, encore une fois, ce qui ne vous coute pas d’argent vous coute du temps et de la rigueur! Sur internet, de nombreux sites peuvent vous aider, pour zéro euros, pour la grammaire et la conjugaison.

Vous n’êtes pas graphiste, mais vous allez devoir créer votre couverture entièrement, ainsi que vos visuels. Pour ce faire, vous devez vous munir d’un logiciel de retouches d’images. Peut-être, à titre personnel, possédez-vous la suite Abode, auquel cas vous disposez de Photoshop ou Illustrator , et vous avez déjà ce qu’il y a de mieux. Si ce n’est pas le cas, préférez un logiciel gratuit tel que Gimp , qui n’est pas aussi complet et professionnel, mais qui convient, c’est ce que j’utilise. Là aussi, une multitude de tutos gratuits existent pour tout vous apprendre sur la manipulation de ces logiciels.

Pour la mise en page de votre roman, une fois encore, Word est suffisant et permet de tout faire. Cela dit, cette tâche est plus compliquée qu’elle n’en a l’air, aussi, je vous recommande de lire les conseils de Bookelis , très clairs et d’une aide précieuse. Chez eux, vous pouvez notamment récupérer gratuitement des gabarits de mise en page à utiliser avec Word, pour les formats numérique et papier, car des différences existent entre les deux.

Pour changer de format, et notamment pour obtenir un pdf, il vous faut PDF Creator , un logiciel gratuit, qui vous permet d’enregistrer votre document (quel qu’il soit) en pdf. Aujourd’hui, pour passer à d’autres formats numériques, sachez que les plateformes dédiées à l’auto-édition s’en chargent elles-même. Si vous souhaitez le faire vous même, il existe PDF Mate qui transforme n’importe quel pdf en format epub et qui est gratuit lui aussi.

possible

3- Les réseaux sociaux

Encore une casquette pour l’auteur indépendant ; il doit communiquer! Cela veut dire que vous devez être présent sur les réseaux sociaux, et savoir les utiliser au mieux. Les principaux réseaux où vous devez vous montrer sont : FacebookTwitterLinkedInGoogle+ ou encore Pinterest et Instagram . Ils ne sont pas tous aussi intuitifs les uns que les autres, mais ils sont tous gratuits, et c’est une bonne chose d’y être.

Bien sûr, autant de profils à gérer, ça fait beaucoup! C’est pour cela qu’ils existe différentes applications qui proposent de vous aider à vous organiser. En effet, pour être présent, il faut poster très régulièrement, tous les jours si possible. Pour bien faire, il faut poster du contenu de qualité, susceptible d’intéresser votre communauté. Je vous conseille l’application Crowdfire , qui permet de gérer ses publications sur l’ensemble de ses réseaux sociaux et ce, en même temps et gratuitement!

Les réseaux sociaux offrent plusieurs avantages. Il est certes possible de parler de soi, se montrer, mais on peut faire bien plus! Votre but en tant qu’auteur sera de créer une communauté de gens qui vous suivent, qui s’intéressent à ce que vous faites. Mais ce n’est pas terminé, ces réseaux peuvent aussi vous faire rencontrer des personnes qui partagent vos centres d’intérêts, d’autres auteurs comme vous, des blogueurs etc. Des amitiés peuvent naitre de ces rencontres. Des opportunités professionnelles voient aussi le jour selon les relations que l’on entretien. C’est aussi là que vous trouverez vos bêta-lecteurs, et d’autres personnes susceptibles de vous donner un coup de main, sans demander d’argent^^

possible

4- Un blog? C’est possible!

Vous désirez être un peu plus visible, et surtout avoir plus d’espace pour partager votre univers? Il vous faut un blog! Quelque chose de simple suffira amplement pour commencer. Le but est de présenter votre travail, de parler de vous et de publier des articles pouvant attirer des lecteurs. Pour cela, pas besoin d’un site ultra sophistiqué crée par un tiers et qui coute cher ; de la clarté et du bon gout serviront vos intérêts tout aussi bien!

Pour créer votre blog gratuitement, vous avez plusieurs choix : Blogger , très répandu mais aussi e-monsite ou Wix . Ces sites vous permettent de créer un blog facilement sans débourser un centime, avec une personnalisation possible et plus ou moins libre et complète selon le site.

Je n’ai pas choisi cette option, car je la trouvais tout de même trop limitée. Pour la création de mon blog, j’ai fais le choix de payer un peu, pour une fois! Je me suis tournée vers WordPress , solution la plus répandue pour créer des sites internet. En lui-même, il est gratuit, mais il faut payer l’hébergement, le nom de domaine etc. Comme beaucoup de gens, j’ai choisi OVH , qui permet tout ça pour une cinquantaine d’euros par an. Une solution optimale, pour peu d’argent.

possible

5- Faire imprimer ses livres

Dernière étape avant la publication de votre roman : trouver où le faire imprimer. Pour les auteurs confirmés ou ceux ayant un budget confortable, il est possible de recourir aux services d’un imprimeur classique. La meilleure solution, la plus rentable à vrai dire… Mais il faut pouvoir faire l’avance! Si vous ne pouvez pas débourser plusieurs centaines d’euros pour imprimer vos livres puis les vendre, oubliez l’imprimeur.

L’impression à la demande règle ce problème. Moins rentable, cette solution ne vous coute rien sur le moment et vous permet de publier votre roman. Vos lecteurs passent commande, et reçoivent leur exemplaire chez eux, c’est simple et efficace. Vous percevrez des royalties sur chaque vente, la part qui revient à votre prestataire est déjà prélevée. Lorsque l’on commence, que l’on veut payer le moins possible et qu’on ne veut pas de stock, l’impression à la demande est le meilleur compromis.

Là aussi, divers plateformes proposent ce service, je vous parlais plus haut de Bookelis et IggyBook, mais sachez que pour l’impression à la demande, de nombreux autres sites existent. Pour n’en citer que quelques-uns ; AmazonCreatespace ou encore Lulu.com .


Voilà, je pense que vous avez là de quoi réfléchir à votre projet si vous êtes novice en matière d’auto-édition. Les outils et solutions que je présente sont gratuits ou peu onéreux, ils ne sont pas forcément optimaux ou professionnels, mais permettent de donner le change. Pour commencer, cela suffira, ensuite, si vos ventes vous apportent un budget, vous pourrez envisager de passer à des solutions prémiums, payantes mais plus abouties.

Pour finir, j’ai envie de vous répéter qu’en auto-édition, tout ce qui n’est pas dépensé en euros le sera en temps. Si vous ne savez pas faire quelque chose, lisez, documentez-vous, regardez des tutoriels sur le net et entrainez-vous. Vous verrez qu’il est tout à fait possible de s’auto-éditer de manière correcte, sans budget!


J’espère que cet article (un peu long j’avoue) vous a plu! J’espère qu’il pourra apporter quelque chose à quelqu’un, un jeune auteur fauché par exemple, qui débute et ne sait pas quoi faire^^ Je reviendrai parler d’auto-édition, dans plusieurs articles plus courts, avec un thème précis.

En attendant, je vous propose de découvrir la date de sortie et le résumé de mon roman « Histoire de Tom » , qui sera publié le 21 mars sur Amazon et Bookelis!


Cet article vous a plu? Alors commentez-le ou partagez-le!

A bientôt

Angie

 

Découvrez la date de sortie et le résumé de « Histoire de Tom »!

résumé

Découvrez la date de sortie et le résumé de « Histoire de Tom »!

 

Bonjour les amis! Depuis le temps que je vous parle de l’écriture de mon roman, j’avais vraiment hâte de vous montrer le résumé! Et puisque tout s’est enchainé plutôt vite ces derniers temps, je suis également en mesure de vous annoncer la date de sortie de « Histoire de Tom »! L’occasion pour moi de faire un point avec vous, de revenir sur les mois passés etc. Je suis très heureuse de partager cela avec vous, et fière aussi, car il y a beaucoup de travail derrière^^

 

Une fin d’année rythmée!

 

A partir du mois de novembre, la fin de la phase d’écriture a connu une belle accélération, avec plusieurs milliers de mots produits en peu de temps. Cet effort m’a permis de terminer l’écriture de « Histoire de Tom », et d’entamer une phase de relecture. Plusieurs relectures et menues corrections en fait. J’ai pris mon temps pour être sûre de moi, et de l’histoire que je venais d’écrire. En décembre, je me suis éloignée de mon roman pour le laisser mûrir un peu, et en profiter pour préparer des visuels pour le présenter. J’ai crée plusieurs images, je me suis creusé la tête et puis je me suis mise en quête d’un correcteur pour mon texte. A la fin de l’année, je savais à qui confier mon texte et la correction s’est faite récemment, début janvier (merci à Jean-Michel, de grandissimot).

En parallèle, je travaillais sur le résumé de « Histoire de Tom », qui fut un véritable casse-tête! Je vous avoue qu’il a été long à produire! Je n’ai pas hésité à demander de l’aide, j’en ai parlé et je l’ai fait lire à quelques personnes avant de le valider. Ainsi validé, il a pu rejoindre la couverture, et oui, c’était le grand absent!^^ J’espère qu’il saura attirer votre attention, votre curiosité et vous donner envie de lire mon roman. Surtout, n’hésitez pas à livrer vos impressions en commentaire!

Résumé de « Histoire de Tom »

 

résumé

 

« Histoire de Tom », un thriller psychologique qui sort le 21 mars 2018

 

Ça y est le terme est lâché, « Histoire de Tom » appartient au genre du thriller, même si j’en doutais à la base. En effet, depuis le début de son écriture, je ne savais pas trop dans quel genre le ranger. Après avoir rayé les genres qui ne convenaient pas, il me restait peu de choses, et je dois dire, j’avoue, que j’avais peur de le classer dans les thrillers. Pourquoi? Et bien, pour commencer, une raison idiote : je craignais de paraitre prétentieuse en disant que j’avais écrit un thriller, je ne sais pas vraiment pourquoi par contre. L’anglicisme peut-être, qui donne à ce genre une aura particulière? Ou les écrivains géniaux que j’ai pu lire dans ce genre, et auxquels je n’oserais jamais me comparer? Ensuite, j’avais peur que « Histoire de Tom » ne fasse pas suffisamment « thriller » aux gouts des lecteurs qui, peut-être, ne comprendraient cette classification.

Il fallait que je me débarrasse de mes appréhensions, et pour cela, j’ai parcouru des pages entières de listes comprenant des romans et des films, qui appartiennent tous au thriller. J’ai trouvé des histoires similaires à la mienne, avec des codes semblables, rangées dans le genre « thriller psychologique ». J’ai donc réfléchi sérieusement, et j’ai finalement choisi d’assumer, moi qui ne pensais pas écrire un thriller au moment où je l’écrivais^^ « Histoire de Tom » est donc bel et bien un thriller psychologique.

Pourquoi le 21 mars?

Vous le savez, le 21 mars est le jour du printemps, or, mon roman n’évoque absolument pas les choses liées à cette saison. Par contre, le printemps vient juste après l’hiver et là, c’est bien car dans « Histoire de Tom », la plus grande partie de l’histoire s’y déroule. En effet, tout arrive en hiver, le roman est rythmé par cette saison. Alors quoi de mieux pour retenir un peu l’hiver, que de publier mon roman le jour même du printemps? 🙂

C’est donc dans deux mois pile que « Histoire de Tom » sera publié, sur Amazon et Bookelis.

Sur Amazon, j’ai choisi de publier les versions papier et numérique. Sur Bookelis, il n’y aura que la version papier. « Histoire de Tom » ne sera pas difficile à trouver 😉

Vous savez tout sur la sortie de mon roman à présent, je vous donne rendez-vous le 21 mars ! D’ici là, je ne manquerais pas de vous présenter mon roman, petit à petit^^


J’espère que cet article vous a plu, et vous a rendu curieux^^ Je vous dis à bientôt, ici et sur les réseaux sociaux! Et bien sûr, puisque c’est le premier article de l’année, je vous souhaite une très bonne année! 🙂


Cet article vous a plu? alors commentez-le ou partagez-le!

A bientôt

Angie

Pourquoi réécrire mon roman?

roman

Pourquoi réécrire mon roman?

 

Bonjour les amis! Tout d’abord laissez-moi vous dire que je suis bien contente de vous retrouver! Je suis restée trop longtemps sans écrire d’article^^ Je reviens donc vers vous, comme promis, afin de vous parler plus en détail de ma décision de réécrire mon premier roman. J’en profite aussi pour vous le présenter, ce futur premier roman version 2^^

Vous connaissez déjà la couverture et le titre, si vous avez lu mon dernier article (ICI), sinon les revoici:

Pourquoi une réécriture s’imposait pour mon roman?

 

J’ai pris la décision de tout changer autour de mon premier roman, afin de laisser une chance à l’histoire. La première édition ne me satisfaisait pas du tout et n’attirait pas les lecteurs. Pourtant, l’histoire plaisait, une fois lue, mais voilà, encore fallait-il avoir envie de la lire! Visuellement, il était nécessaire de concevoir une nouvelle couverture! Et selon moi, il était tout aussi nécessaire de changer de titre, car l’ancien pouvait induire en erreur les lecteurs.

J’ai donc choisis un titre qui reflète mieux l’histoire de mon roman. Cela fut très difficile! J’ai finalement opté pour « Histoire de Tom », après des semaines de réflexion! Ce nouveau titre cadre bien avec mon ressenti sur cette histoire, et avec le roman lui-même.

Histoire de Tom?

 

« Histoire de Tom » met en scène deux personnages principaux, Thomas et Sabine. Ils sont mariés et c’est leur parcours que l’on suit dans mon roman. Cela dit, même si tout au long du récit on peut suivre les deux, j’ai choisis de traiter Tom différemment. Bien sûr, pour savoir pourquoi il s’agit de son histoire, et non celle de Sabine, il faut lire le livre^^

En outre, « Histoire de Tom » est un titre à la fois plus évocateur, et plus énigmatique. Beaucoup de choses, de thèmes, peuvent se dissimuler derrière ce titre, et la couverture indique que ce n’est pas forcément très joli. Et même s’il s’agit de l’histoire d’un couple, ce n’est pas du tout une romance. La nouvelle apparence de mon roman n’induit plus en erreur les éventuels lecteurs^^

Enfin, et ce n’est pas négligeable, « Histoire de Tom » est un titre qui me plait, et que je n’ai pas peur de prononcer, je suis à l’aise avec lui. Ce qui n’était pas le cas avec l’ancien.

 

roman

Laisser toutes ses chances à l’histoire

 

Je me suis toujours dit que j’aimais l’histoire que j’avais écrit. J’aime comment elle se termine et ce qu’elle raconte. Par contre, il s’agissait d’un vieux texte, finalement, qui méritait un gros travail, et une nouvelle approche. Avant de passer à autre chose, je devais d’abord laisser une vraie chance à ce roman. Je ne pouvais pas le laisser comme ça!

J’ai donc entamé une réécriture totale! Mais alors totale de chez totale! Si le fond n’a pas changé, car c’est justement ce que je voulais sauvegarder, la forme n’est plus du tout la même. Outre le fait que l’écriture a changé, en bien je l’espère, mais les lecteurs sont seuls juges en la matière, beaucoup d’autres choses se sont vues modifiées. J’ai fait déménagé tout le monde dans un lieu que je connais bien, pour commencer. L’histoire se déroule désormais à Valence, dans ma ville, un lieu que je peux raconter en toute sérénité, sans rien inventer, sans que cela paraisse faux. Je suis, vous le comprendrez, bien plus à l’aise chez moi! Et puis j’avais envie de mettre Valence en avant, un petit peu, car bon, j’aime ma ville^^ De plus, elle possède quelques attributs dont je me suis servi afin de donner plus de corps à mon histoire.

Dans la série des changements, certains noms et prénoms ont été remplacés, et des personnages anecdotiques ont prit un peu plus d’importance et de présence, tels les parents de Tom et Sabine. J’ai aussi accordé plus de soin et donc incorporé plus de détails dans les parcours professionnels respectifs de Tom et Sabine. En effet, pas mal de choses en découlent, il fallait donc prendre un peu plus de temps à ce sujet.

Pour finir, je me suis rapprochée de mes personnages, de leurs émotions et de leurs sentiments. Dans cette nouvelle version, le lecteur va apprendre à connaitre Sabine et Tom ainsi que leur famille, avant de les suivre dans leurs tourments. C’était déjà le cas si on veut, mais là maintenant c’est plus complet, on les connait bien mieux.  Mes personnages principaux sont plus épais, plus vrais, et ils sont plantés dans un décor que je maitrise.

J’espère ainsi donner toutes ses chances à « Histoire de Tom »…

 

Pourquoi

De quoi parlera « Histoire de Tom » ?

 

Dans cet article, j’avais envie de vous présenter un peu « Histoire de Tom », sans trop en dire, il va de soi^^ Pour commencer, et comme je l’ai dit plus haut, Thomas et Sabine sont un couple marié. Ensembles, ils ont deux enfants prénommés Alicia et Stan. Tous les quatre vivent dans une maison qu’ils tiennent d’un héritage et qu’ils ont retapé, dans la ville de Valence. Les premiers chapitres de l’histoire sont consacrés à cette famille, et certains de leurs moment heureux. Je l’ai voulu ainsi, afin de créer une longue mais solide situation initiale. Cela me semblait important pour apprendre à connaitre Tom et Sabine et s’y attacher, d’une part. D’autres part, ce début est important pour la suite, et surtout la  dernière partie de l’histoire…

Puis un drame se produit, Sabine perd sa jeune sœur dans un accident de la route. La jeune femme devra se battre contre une dépression qui s’est emparée d’elle, elle devra également faire son deuil. A ses côtés, Tom est là pour l’aider, la soutenir et veiller sur la famille. Leur couple sera, pour la première fois depuis la naissance des enfants, mis à l’épreuve.

La seconde partie du roman s’attache plus à Tom, et aussi aux parcours professionnels du couple. Ils ne travaillent pas ensemble et prennent donc des chemins différents. Des chemins qui pourraient les éloigner l’un de l’autre? Ici, les individus seront plus mis en avant par rapport au « couple », car il s’agit bien de deux personnes et pas d’une entité à deux têtes^^

La dernière partie du roman est axée sur Tom, mais je ne vous en dirais rien, il faudra lire pour savoir ce qu’ils se passe!

« Histoire de Tom » est un roman psychologique, basé sur les émotions et sentiments des personnages. Leur évolution intérieure est plus importantes que les actions. c’est une plongée dans la vie et surtout dans la tête de Tom et Sabine que je vous propose. Je reviendrais vous parler plus particulièrement des thèmes que j’aborde, dans un autre article!


Voilà c’est terminé, j’espère vous avoir donné plus d’informations sur « Histoire de Tom », sachant que je n’ai pas encore terminé l’écriture^^ J’aimerais consacrer plus de temps à mon roman mais j’ai des obligations personnelles qui passent souvent avant! Néanmoins j’avance et un jour ou l’autre j’aurais fini et pourrais enfin le publier!

En attendant, je vous dit à bientôt pour un nouvel article!


Cet article vous a plu? Alors partagez-le ou commentez-le!

A bientôt

Angie