S’auto-éditer sans budget n°4 : WordPress

Wordpress

S’auto-éditer sans budget n°4 : Worpress

 

Bonjour les amis! Comment allez-vous en cette fin février? Aujourd’hui, la série « S’auto-éditer sans budget » continue avec un article consacré à Worpress. Comme j’ai l’habitude de la préciser, je n’énonce pas de listes exhaustives mais des bases, des idées etc. Le but est toujours de faire des économies! Cette fois, je me penche donc sur l’utilisation de ce formidable outil qu’est Worpress, pour les débutants bien entendu…

S’auto-éditer sans budget, c’est possible!

S’auto-éditer sans budget n°2 : les conseils d’écriture

S’auto-éditer sans budget n°3 : les images

1- WordPress, qu’est-ce que c’est?

Description Wikipédia: WordPress est un système de gestion de contenu gratuit et open-source. Ce logiciel libre écrit en PHP repose sur une base de données MySQL et est distribué par l’entreprise américaine Automattic. Les fonctionnalités de WordPress lui permettent de créer et gérer différents types de sites Internet : blog, site e-commerce, site vitrine ou encore portfolio. Il est distribué selon les termes de la licence GNU GPL version 2. Le logiciel est aussi à l’origine du service WordPress.com.

WordPress permet, vous l’aurez compris, de créer et gérer des sites internet, quelle que soit leur forme et leur but. Il est gratuit, et personnalisable à l’infini, grâce à de multiples thèmes extensions et à la possibilité de coder. Si vous avez du talent en la matière, vous pouvez vous créer un site totalement à votre image. Parmi les innombrables extensions et thèmes, beaucoup sont gratuits, heureusement pour nous qui voulons économiser! Simple d’utilisation, il vous permettra de présenter au web entier un site de bonne qualité.

En revanche, sachez que si Worpress est gratuit en lui-même, l’hébergement de votre site, le nom de domaine et autres options possibles, ont un cout. Pour qu’il soit en ligne et protégé, votre site doit être hébergé quelque part. Personnellement, comme beaucoup de monde, je paye les services d’ OVH, une fois par an, et cela me coute une cinquantaine d’euros. Pour toute une année, ce n’est pas cher selon moi, d’autant plus que c’est indispensable si l’on veut un site crée sous WordPress. Bien sûr, je n’ai choisi que les options les plus basses, en corrélation avec mes besoins. Si vous en voulez plus, cela vous coutera plus cher^^

Une fois que vous avez tout ça, vous pouvez commencer à vous former à WordPress!

 

2- Les bases de WordPress en quelques clics

Une fois que vous êtes devant votre cession WordPress, il faut commencer à créer votre site, blog etc. Je vous recommande expressément d’avoir, au préalable, décidé de la structure de votre site. Sur informatique ou sur papier, vous devez absolument avoir dressé un plan, et savoir ce que vous voulez. Comme pour tout, cela demande de la préparation et de la réflexion.

Vous serez tenté d’en faire trop, je vous conseille de faire simple, le plus simple possible, le moins de pages possible sur votre site. Je ne veux pas dire par là qu’il faut se limiter, mais bien se demander si chaque page créée est vraiment utile. Les informations de même nature ne peuvent-elles pas être rassemblées sur une seule page? Selon vos besoins, vous verrez qu’au début, il ne vous faudra pas tant de pages que ça^^

Maintenant, passons aux explications techniques! Pour cela, je vais vous diriger vers le site WP Marmite, qui regorge de tutoriels de qualité, et qui répond à toutes vos questions sur l’utilisation de WordPress. Je ne m’en charge pas moi-même car je ne saurai pas expliquer correctement, tout simplement. En même temps, c’est sur WP Marmite que j’ai appris moi aussi, ce n’est pas pour rien que je vous le conseille 🙂 En outre, j’ai aussi reçu les précieux conseils d’un ami informaticien, qui m’ont donné un peu d’avance à l’époque. N’hésitez pas à demander de l’aide à quelqu’un qui connait le logiciel, et qui peut vous guider.

Je vous met à disposition ici des tuto ciblés, récupérés sur WP marmite:

Débutez avec WordPress                      

  Comment optimiser un site WordPress sans se ruiner                   

  10 Astuces pour rendre un site plus professionnel

 

3- Être protégé sur WordPress

Un point important, vous devez vous assurer que votre site est bien protégé! Si vous passez par OVH, vous êtes protégés sur certains points ( variable selon les options souscrites), mais cela ne suffit pas. Sur WordPress, vous devez penser à vous munir d’extensions dédiées à la protection de votre site.

Cette vidéo vous aidera à savoir pourquoi sécuriser votre site: Pourquoi sécuriser un site wordpress?

Vous verrez à droite sur Youtube, de nombreuses autres vidéos « Point Sécu » de la chaine WP Marmite, toutes centrées sur la sécurité des sites WordPress. Pensez à vous poser les bonnes questions, pour ne pas être importunés sur votre site.

 

étapes

4- Personnaliser son site WordPress

La partie que l’on attend souvent le plus! Il s’agit de définir son style, choisir les couleurs, construire une image, autour de votre univers. Sur WordPress, vous allez voir que les possibilités sont infinies!

A l’aide des tutoriels de WP Marmite, vous y arriverez et pourrez présenter un site de bonne qualité, propre et clair. Par exemple:

Personnaliser un thème WordPress                  

   éviter le syndrome du sapin de Noël                  

  Guide des widgets sur wordpress

L’important à se rappeler, reste d’avoir un site clair, intuitif, où les informations que vous souhaitez voir apparaitre soient visibles. Comme je l’ai dit plus haut, tâchez de faire simple! Sachez en outre que vous pourrez changer l’apparence de votre site à tout moment sur WordPress. Rien n’est figé, tout peut s’améliorer pour mieux correspondre à vos envies et besoins. La personnalisation de votre thème, vous le verrez, peut vous couter de l’argent si vous choisissez des extensions payantes. Rassurez-vous cependant, il existe suffisamment d’extensions gratuites pour bien débuter!


Cet article est maintenant terminé, j’espère qu’il vous a plu! Il se peut que je fasse un second article sur WordPress, pour aborder d’autres points, mais ça se fera plus tard. Les bases présentées ici vous permettront de réfléchir sur le sujet, d’en évaluer le coût etc. Pour finir, je vous ai parlé dans cet article du site WP Marmite, car c’est celui auquel j’ai recours, mais sachez qu’il y en a d’autres, qui peut-être, répondront mieux à vos questions. N’hésitez pas à faire le tour des sites et blogs sur le même thème!

 

Vous voulez découvrir « Histoire de Tom » ? Lisez le résumé!

 

 

 

 


Cet article vous a plu? Alors partagez-le ou commentez-le!

A bientôt

Angie

 

Découvrez le premier extrait d’Histoire de Tom!

Découvrez le premier extrait d’Histoire de Tom!

 

Bonjour les amis! J’espère que vous allez bien en cette fin février! Moi ça va au top, je m’impatiente de voir « Histoire de Tom » sortir! Je trépigne et regrette parfois de n’avoir pas choisi une date plus proche^^ Mais cela me permet de tout faire pour bien préparer la sortie. Pile un mois avant sa publication, je tenais à partager avec vous un extrait! Je compte en partager au moins un autre, c’est prévu, et sans doute un troisième, au cours du mois à venir 🙂 J’espère vous faire découvrir mes personnages, sans trop en dévoiler… J’espère aussi que vous me donnerez votre avis 🙂

 

Pourquoi vous présenter cet extrait?

L’extrait que j’ai sélectionné pour vous est composé d’un chapitre entier. Il s’agit du chapitre 10, et à ce moment-là du récit, le lecteur connait déjà très bien les personnages. J’irai même jusqu’à dire que, *si tout se passe bien*, le lecteur s’est déjà attaché à eux. Ce chapitre est plutôt court, composé d’une seule scène et centré sur Sabine. J’ai choisi de vous la présenter de cette manière, pour ne pas vous servir le classique : « c’est une bonne mère, qui s’occupe bien de sa famille blablabla ». C’est donc pour cela que vous allez rencontrer Sabine dans une période charnière de son existence, où son extrême fragilité se heurte à une prise de conscience. Cette scène bien précise amorce un changement de cap pour la jeune femme, encore coincée entre deux zones. Celle qu’elle était, et celle qu’elle allait devenir…

Le chapitre 10, consacré à Sabine, est de fait l’un des rares où Tom n’est pas présent physiquement. Ce qui m’a permis d’isoler la jeune femme, pour mieux vous la présenter 🙂 Cela dit, vous allez voir qu’à l’instar du reste de l’histoire, Tom est plus présent qu’on le pense! Mais je profiterai du prochain extrait pour vous parler de lui.

 

Place à l’extrait!

 

Cliquez pour lire la suite

extrait

 

Je vous encourage à aller lire la suite du chapitre, sur la toute nouvelle page dédiée à Histoire de Tom! Vous pouvez aussi le lire sur ma page Facebook. J’attends vos commentaires, vos impressions, vos questions si vous en avez^^ Dans deux semaines, je partagerai avec vous un second extrait, centré cette fois sur Tom 🙂 Soyez au rendez-vous!

Je vous dis à samedi, pour le quatrième article de la série « S’auto-éditer sans budget », consacré à WordPress!


Cet article vous a plu? Alors partagez-le ou commentez-le!

A bientôt

Angie

 

S’auto-éditer sans budget n°3 : les images

images

S’auto-éditer sans budget n°3 : les images

 

Bonjour les amis! Comme prévu, je reviens pour vous parler de l’auto-édition low-cost, dans ce troisième article^^ S’il y a un domaine qui peut vite couter cher, c’est bien celui des images. En effet, elles sont indispensables, ne serait-ce que pour votre couverture. Et qui dit images, dit logiciels de retouches d’images, pour les manipuler à sa guise… Aujourd’hui, je me penche donc dessus…

S’auto-éditer sans budget, c’est possible!

S’auto-éditer sans budget n°2 : les conseils d’écriture

 

images

1- Les contraintes liées aux images

Pour commencer, il faut bien avoir en tête que vous ne pouvez pas faire n’importe quoi avec n’importe quelle image. Pour votre projet ; que ce soit une couverture, un header de blog ou des visuels de communication, il vous faut impérativement des images libres de droits. Ou bien des images qui vous appartiennent totalement. Il faut également présenter de la qualité et notamment pour un blog, disposer d’une banque d’images conséquente.

Les images libres de droits sont des images de tous types, qui sont laissées libres par leur propriétaire. C’est à dire que vous pouvez les prendre et vous en servir comme bon vous semble, à but commercial ou non. Faites attention à ce que cela soit précisé, car tout ce que vous trouvez sur le net n’est pas libre, justement.

 

images

2- Trouver de bonnes images

Maintenant  que vous connaissez les contraintes liées aux photos, il faut aller les chercher! Parmi les millions d’images visibles sur le net, comment trouver ce qu’il vous faut? Il existe des banques d’images, très fournies, avec de nombreux thèmes comme shutterstock et stocklib , mais elles sont payantes. Sous forme de forfaits, vous payez une somme qui vous donne le droit de télécharger un nombre d’images défini tous les mois. C’est une solution que je trouve chère, comptez 30 euros pour 10 photos sur Shutterstock, et 20 euros pour 20 photos sur stocklib.

Je vous recommande plutôt Pixabay , une banque d’images également, à la différence que tout est gratuit! Des centaines de milliers d’images de tous types sont disponibles dans de nombreux thèmes, et surtout, elle sont toutes complètement libres de droits. Pixabay est moins fourni que ses ainés, mais il comporte suffisamment d’images pour que vous puissiez y trouver la bonne^^

Un autre avantage qu’il partage avec les autres, c’est la qualité des images proposées. En effet, les photos sont toutes de bonne qualité! Alors n’hésitez pas 🙂

Vous pouvez peu-être avoir besoin de renders selon ce que vous voulez faire. Les renders sont des images dont le fond est déjà découpé, invisible. On peut évidemment le faire soi-même mais selon le logiciel que l’on a ça peut être édifiant, et peu concluant. Le site Renders-Graphiques propose des milliers d’images en render gratuites et libres de droits.

 

images

3- Travailler les images

Une fois que vous aurez trouvé l’image qu’il vous faut, pour votre couverture admettons, vous allez devoir la travailler. Pour ce faire, il vous faut un logiciel de retouches d’images. Il se peut que vous possédiez la suite Adobe, qui comporte le fameux Photoshop ou Illustrator , et dans ce cas, vous avez ce qu’il y a de mieux. Ces logiciels sont aboutis, professionnels et combleront tous vos désirs. Néanmoins, si vous ne les possédez pas, sachez qu’ils sont payant, et plutôt chers, quoique des abonnements existent aujourd’hui. Cela les rend abordables (24 euros/mois pour Photoshop) en effet mais, ils restent chers dans le fond donc c’est à vous de voir.

En revanche, il existe aussi des logiciels de retouches d’images gratuits! Le meilleur d’entre eux reste sans conteste Gimp , complet, doté de nombreuses extensions et d’un guide en français. Il n’est pas très intuitif et demande un peu de formation. Cela dit, en plus du guide, vous trouverez facilement d’excellents tutoriels sur internet.

Autrement, vous pouvez opter pour des logiciels comme Paint.netPhoto pos pro ou Photoscape . Ce sont des couteaux suisses, certains plutôt complets et souvent plus intuitifs que Gimp.

Sur internet, plusieurs sites vous proposent d’éditer des images ou des photos en ligne, gratuitement et simplement 🙂

Dans tous les cas, veillez à ce que vos images soient bien travaillées, prenez le temps et testez plusieurs outils.


Cet article est terminé, j’espère qu’il vous a plu, intéressé 🙂 N’hésitez pas à régir en commentaire, c’est toujours une joie sincère de vous répondre. Je vous dit à très bientôt, avec un nouvel article sur wordpress^^

D’ici le 21 mars, vous pouvez toujours découvrir le résumé de « Histoire de Tom », 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 


Cet article vous a plu? Alors partagez-le ou commentez-le!

A bientôt

Angie

S’auto-éditer sans budget n°2 : les conseils d’écriture

d'écriture

S’auto-éditer sans budget  n°2 : les conseils d’écriture

 

Bonjour les amis! Me revoilà pour vous parler d’auto-édition low-cost! Avec le temps, j’ai constaté que l’argent est un frein réel, et un souci pour beaucoup d’auteurs indépendants, aussi, j’ai décidé d’écrire une série d’articles où je propose des solutions gratuites ou pas chères . Rien d’exhaustif, il s’agit de donner des idées, et de montrer que l’on peut se débrouiller soi-même et économiser pas mal d’argent. Aujourd’hui, je me penche sur l’aide et les conseils pour l’écriture d’un roman

 

d'écriture

1- Faire lire ses textes

Tout auteur a besoin d’aide et de conseils pour écrire. Tous vous le diront, que ce soit pour la grammaire/conjugaison, pour l’orthographe, la syntaxe, la construction d’un texte ou le vocabulaire, ils ont parfois besoin d’un coup de main^^

Le meilleur moyen d’obtenir des conseils en la matière sont les bêta-lecteurs et les proches. Pourquoi? Parce que faire lire ses textes reste le moyen le plus sûr pour avoir des avis extérieurs, logique non? Au bout d’un moment, l’auteur, aussi expérimenté soit-il, ne voit plus ses fautes ou ses erreurs. Il se peut aussi que l’auteur ait des faiblesses dans un ou plusieurs domaines comme l’orthographe, ou je ne sais pas moi, la concordance des temps^^ A ce moment-là, il doit faire lire ses écrits, car une personne extérieure verra tout de suite ce qu’il a manqué.

Vos proches ne sont pas les mieux placés pour vous conseiller sur votre histoire, c’est toujours délicat et l’objectivité est toute relative. Cela dit, rien ne les empêche de vous aider sur ces fameuses fautes et erreurs, qu’il vous suffira de corriger ensuite.

Les bêta-lecteurs sont des lecteurs et lectrices passionné(e)s, qui acceptent de lire les romans des autres, afin de donner leurs avis, critiques, conseils, soutiens etc. Ils ne sont généralement pas des professionnels, mais ils lisent énormément, et aiment ce qu’ils font, leurs avis sont précieux et aident l’auteur dans ses réflexions. Eux aussi peuvent, de fait, vous donner un coup de main pour la correction.

Pour trouver des bêta-lecteurs, il va falloir vous tourner vers internet et les réseaux sociaux, à moins que vous n’en trouviez autour de vous (bibliothèques, clubs de lecture, étudiants…). Sur Facebook , plusieurs groupes existent, où les auteurs et les lecteurs peuvent se rencontrer dans ce but. Vous pouvez également voir du côté de Twitter , et sur l’ensemble des forums dédiés à l’écriture.

Ces solutions sont gratuites, aucun bêta-lecteur ne vous demandera de l’argent en échange de sa lecture (si cela vous arrive, passez votre chemin)!

Vous pouvez jeter un œil à l’offre de Jean-Michel, de grandissimot . Il est écrivain public et correcteur/relecteur, et propose une offre dédiée aux auto-édités.

 

d'écriture

2- Se documenter pour s’aider soi-même

Sur internet, il existe de nombreux sites qui proposent des leçons de français, des grilles de conjugaison, des explications grammaticales etc. Vous pouvez les consulter gratuitement et ils pourront grandement vous aider dans plein de situations.

A titre d’exemple, L’obs-conjugaisonConjugaison-verbe ou Reversoconjugaison  sont très bien pour la conjugaison.

Pour la grammaire, vous pouvez vous tourner vers des sites comme espacefrancaisfrancaisfacile ou Reversogrammaire.

Pour l’orthographe, Reverso fait aussi dictionnaire en ligne, et il y en de nombreux autres comme Larousse ou le-dictionnaire . Vous pouvez aussi vous munir d’un bon vieux dictionnaire physique.

Encore une fois, les sites, blogs et forums dédiés à l’écriture vous seront utiles si vous le souhaitez. Ces recherches vous prendront du temps, mais ne vous couteront rien.

 

d'écriture

3- Les conseils d’écriture

En tant qu’auteur, on a sans cesse envie d’améliorer son écriture. Et c’est bien normal, personne ne veut rester au même niveau toute sa vie, et on se doit de tenter de faire mieux à chaque fois. Des cours, des ouvrages et des formations existent mais si vous ne voulez pas payer, vous pouvez quand même trouver des conseils un peu partout sur la toile!

Je vais vous présenter les sites que je fréquente lorsque je cherche un conseil, sur un thème ou un autre. Bien sûr, il existe plein d’autres sites à découvrir, mais je préfère vous parler de ceux que je connais et que j’aime bien^^

Je mets donc en avant le site de Stéphane Arnier , qui regorge de précieux conseils d’écriture, et qui publie des articles régulièrement. Je lis souvent ses articles, et ils m’ont aidé plusieurs fois à réfléchir à mes propres problématiques d’auteure face à mon texte. Il aborde toutes sortes de thèmes et s’exprime clairement, je vous le recommande 🙂

Vous pouvez aussi vous tourner vers le site A propos d’écriture , que je consulte régulièrement, qui est bien fait et qui offre lui aussi de précieux conseils.

Si vous écrivez de la SF ou SFFF, les conseils de SFzone vous seront également utiles. Moi je n’en écris pas mais je lis quand même leurs articles de temps en temps, parce qu’ils sont bien fait^^

Vous trouverez ça et là des conseils d’écriture sur des sites comme Bookelismonbestseller.com ou Envie d’écrire .

Il m’arrive aussi de lire tout simplement des conseils d’auteurs célèbres, ou des articles dans des magasines littéraires. Je « grenouille » comme on dit, je cherche, je fouine. Là encore, il faut prendre du temps, mais c’est gratuit. N’oubliez pas que vos amis auteurs peuvent aussi, bien entendu, vous apporter leur propre expérience, et leurs conseils. La dernière chose à ajouter, et elle tient du bon sens, c’est qu’il faut lire, plus vous lisez, plus vous élargissez votre horizon en terme d’écriture.


Cet article est maintenant terminé, j’espère qu’il vous a plu, et donné envie de mieux écrire^^ La série continue avec un troisième article qui sera consacré aux images, je vous dis donc à très bientôt!

 

Découvrir le résumé de « Histoire de Tom »

d'écriture

 

 

 

 


Cet article vous a plus? Alors commentez-le ou partagez-le!

A bientôt

Angie