Chaleur Humaine : vous saurez tout sur mon second roman!

Chaleur Humaine

Chaleur Humaine : vous saurez tout sur mon second roman!

 

Bonjour les amis! Il fait très froid, nous y sommes… La neige, les rhumes et les grosses écharpes sont là! Chez vous également? Aujourd’hui je suis très heureuse, car je vous parle de mon prochain roman, « Chaleur Humaine », qu’il me tardait de vous présenter! J’ai accordé beaucoup de temps à son écriture, ainsi qu’à ses relectures, je vous en dit plus dans l’article. Je prends également mon temps pour préparer sa sortie, qui aura lieu le 11 mars 2019. En avant!

 

Chaleur Humaine : un thème fort qui me tient à cœur

 

Pour mon second roman, je souhaitais parler d’une cause importante car elle me tient à cœur : le harcèlement scolaire. L’idée d’une histoire sur ce thème est présente depuis très longtemps, mais je tournais en rond, sans savoir comment la mettre en avant, au sein d’une fiction. Je n’écris que des fictions, je devais donc trouver la meilleure manière d’aborder le harcèlement scolaire dans un genre que j’affectionne : le thriller. C’est pourquoi « Chaleur Humaine » est un thriller psychologique.

Le harcèlement scolaire est un fléau, dont la société prend lentement conscience, à coups de campagnes de prévention, de spots TV, ou encore sur les réseaux sociaux. On ne compte plus les suicides ou tentatives de suicides (TS) parmi les victimes de ce mal qui a toujours existé, même si on ne le découvre que maintenant… Le traumatisme provoqué par ce type de harcèlement, parfois initié dès l’école primaire, est sérieux, réel et souvent passé sous silence.

Le harcèlement scolaire peut durer des années ; tant que la victime se trouve dans le même établissement que ses agresseurs, et que rien ne se passe pour enrayer le phénomène. Imaginez… À des âges où l’on se construit, cette terrible expérience peut détruire les plus fragiles, les moins entourés ; ceux qui n’oseront jamais en parler. Les victimes continuent souvent de souffrir des années plus tard, si elles n’ont pas bénéficié d’un accompagnement, quel qu’il soit, pour guérir, soigner le traumatisme.

Il me semble qu’il est important de lutter contre ces comportements, d’en parler, pour permettre de surmonter et enfin d’avancer. Harceler quelqu’un n’est jamais normal, il n’y a jamais de « bonne raison »

 

Chaleur Humaine

 

Dans Chaleur Humaine, suivez le calvaire de Sophie…

 

Le personnage principal de « Chaleur Humaine » est Sophie, une notaire de 35 ans qui vit seule, en plein centre ville de Valence. Elle s’est construit une vie confortable, à l’abri du besoin, dans sa belle maison quartier Calvaire-Hugo. Ce que Sophie cache au monde entier, ce sont ses origines très modestes ainsi que le mal qui la ronge depuis 20 ans ; le terrible souvenir du harcèlement dont elle était victime au collège. Une épreuve qui a laissé des marques profondes, altérant la personnalité de la jeune femme.

Ainsi, Sophie vit dans une certaine solitude, une peur permanente de l’autre qui l’empêche de nouer de réels liens avec qui que ce soit. Un véritable handicap social qu’elle dissimule derrière une carrière professionnelle brillante. Au fil des années, elle s’efforce d’oublier le passé et de vivre pour son travail, d’avancer contre vents et marrées, si bien qu’au bout du compte, elle se persuade de mener la vie dont elle rêvait. En réalité, elle finit par se persuader de beaucoup de choses…

Alors qu’elle se croyait à l’abri, elle accepte de se rendre à une fête de retrouvailles d’anciens élèves. C’est lors de cette soirée qu’elle retrouve son ancien agresseur, Guylain. Ce dernier semble résolut à poursuivre son œuvre, maintenant qu’il a revu Sophie. Elle va renouer avec l’enfer, la peur, la douleur… La haine. Son calvaire reprend, elle s’effondre mais ne tarde pas à se relever avec un nouvel objectif : vaincre Guylain.

 

Un roman sombre, centré sur la psychologie de Sophie

 

Pour « Chaleur Humaine », j’ai pris le temps de la réflexion. C’est un roman qui a été, je l’avoue, un peu difficile à écrire, car les sentiments de Sophie sont tels qu’il est parfois ardu de les décrire ou de les faire ressentir au lecteur. Je me suis approchée au plus près de mon personnage, de sa psychologie, ses émotions…

Au fil de l’histoire, Sophie connait un vraie évolution, une sordide évolution. Elle n’arrive pas à vaincre ses démons et se laisser dévorer par la haine. Lorsqu’elle sombre totalement dans la folie, il est déjà trop tard. Plus rien ne pourra réparer les dégâts qu’elle a causé et quand, dans des moments de lucidité, elle s’en rend compte, son désespoir devient atroce. Invivable.

Je n’ai rien épargné à Sophie, j’ai voulu la pousser jusqu’au bout de ses capacités. Plusieurs fois, elle a l’occasion de rectifier sa trajectoire, mais elle ne le fait pas. À sa place, j’aurais sans aucun doute fait des choix différents, et vous aussi. Oui mais.

Ce qui m’a absorbée tout au long de l’écriture de « Chaleur Humaine », c’est justement le fait que cette femme soit brisée dès le départ. Alors qu’elle pense être forte, avoir tout prouvé, tout oublié et être maîtresse de sa vie. Un paradoxe qui la définit, et qui lui fera perdre les pédales, comme on dit. À travers elle, j’ai voulu montrer comment on peut devenir un monstre. Je me suis donc attachée à faire de sa vie un chaos sentimental, émotionnellement intense et compliqué, pour lui permettre d’éclore en tant que « monstre ».

 

Un message d’espoir derrière le drame de Chaleur Humaine

 

J’ai fais le choix de parler du harcèlement scolaire à travers un thriller. C’est une fiction, ce n’est donc ni un témoignage ni une prédiction ; les victimes ne « deviennent pas comme Sophie ». Elles ne font pas nécessairement les mêmes choix et surtout, ne passent pas aux actes de la sorte. J’ai bien entendu extrémisé sa personnalité afin de créer une fiction dramatique avec une fin tragique. C’est l’histoire que j’avais envie d’écrire.

Mais derrière la fiction, derrière le thriller, il y a bel et bien un message d’espoir. Tout au long du récit, la bonne solution pend au nez de Sophie, à tout moment elle pourrait saisir l’opportunité et s’accrocher pour guérir. Elle rejette ces occasions à chaque fois qu’elle les rencontre. De quoi s’agit-il alors? Accepter l’aide de ses amis quand on a la chance d’en avoir, comme Sophie, parvenir à se confier, à parler. Expliquer ce qu’il se passe, admettre que le traumatisme nous gâche la vie, et qu’on a finalement besoin des autres. Lorsque l’on cesse d’avoir peur de sa propre honte et que l’on s’ouvre, on découvre qu’il existe des gens pour soutenir, encourager, aider.

Mon message est clair dans « Chaleur Humaine » : si vous êtes actuellement, ou avez été dans le passé, victime de harcèlement, ne subissez plus en silence, parlez-en à vos proches, aux responsables de l’établissement que vous fréquentez, etc. Seul, on est toujours moins fort qu’à plusieurs, alors restez entourés, ne vous isolez pas. On peut contrecarrer le harcèlement scolaire, et s’il est déjà trop tard, on peut le surmonter et ne plus en souffrir. Accrochez-vous, ça en vaut la peine!

 


Je vous donne rendez-vous le 11 mars pour la sortie de « Chaleur Humaine » !

 


Cet article vous a plu? Alors partagez-le ou commentez-le!

À bientôt

Angie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site.