Chaleur Humaine : qui est Sophie ?

Bonjour les amis! Aujourd’hui je vous parle de mon second roman intitulé « Chaleur Humaine » et qui sort le 11 mars! Il sera disponible aux formats numérique et broché. En attendant, je vous présente le personnage principal, Sophie. J’aborderai ensuite le sujet de fond de ce livre : le harcèlement scolaire. C’est parti!

Qui est Sophie ?

Sophie est une femme âgée de 35 ans. Elle vit à Valence dans un quartier privilégié du centre-ville. Elle peut être fière de son parcours ; notaire réputée, elle possède un office notarial avec son ami Romain, situé sur l’un des plus belles places de Valence. Professionnellement, tout lui sourit. Fervente amatrice de rock, elle écoute souvent de la musique au moyen de son casque audio lorsqu’elle se rend au travail à pied.

Alors que cache-t-elle derrière cette perfection professionnelle?

Sophie ne parle pas d’elle ni de sa famille. Elle dissimule ses origines pauvres car elle en a honte, comme si cela pouvait lui nuire aujourd’hui. C’est une jeune femme sans doute plus seule qu’elle ne le laisse paraître et qui porte en elle de vieilles blessures, jamais cicatrisées. On peut dire sans exagérer qu’elle a quelques problèmes de sociabilité, et de confiance. Confiance en elle mais aux autres également ; un pas qu’elle n’ose pas franchir.

Seul Émeric, son ex fiancé, parvient à percer la muraille épaisse qu’elle a érigée autour de sa personne. Émeric, fidèle ami, amoureux éconduit, dont Sophie se sert à toutes fins utiles, avec peu de remords. Est-elle toujours amoureuse de lui au fond?

Mais le plus gros problème de Sophie reste bel et bien cette blessure profonde qu’elle n’est jamais parvenue à soigner. Elle a fait le choix d’oublier sa douleur, de l’enterrer, au lieu de lui faire face. Le harcèlement scolaire dont elle a été victime au collège demeure un traumatisme tenace, qui l’empêche finalement de vivre une vie normale et équilibrée.

De quelle manière va-t-elle réagir sous la pression?


harcèlement scolaire

Quelques mots à propos du harcèlement scolaire…

Ce sujet, comme je l’ai déjà dit dans un précédent article, me tient à cœur. Cependant, il n’est pas facile à aborder. J’ai choisi de raconter un thriller psychologique pour mieux attaquer ce sujet sans baser tout le récit dessus. Une opération que j’ai jugée nécessaire, afin de ne pas tomber dans le roman témoignage, ce dont je ne voulais pas. L’un de mes buts, en écrivant cette histoire, était de montrer les dégâts que peut causer un harcèlement intense, même longtemps après. Voilà pourquoi les passages consacrés à ces actes apparaissent sous la forme de flash-back.

Le harcèlement scolaire est un mal qui frappe les écoles depuis toujours.

On parle parfois de phénomène concernant le harcèlement scolaire. C’est un problème médiatisé aujourd’hui, et qui semble être apparu au 21e siècle. Comme si la pratique n’existait pas avant, ou seulement dans de rares cas. Or, il n’en n’est rien. Malheureusement, cela a toujours existé, au sein de toutes les époques, dans le plus grand des silences.

Pour casser un autre mythe, lui aussi très répandu, le harcèlement scolaire n’a pas lieu uniquement dans les collèges. Oui, cette période est sans doute la plus propice, mais elle n’a pas l’exclusivité. On peut être confronté à ce type de harcèlement dès l’école primaire, mais aussi plus tard, au lycée et même à l’université.

Les causes du harcèlement scolaire sont multiples et très diverses, elles ne répondent pas à des critères fixes.

La question qui revient sans cesse quand on parle de harcèlement à l’école, c’est sans doute : « Pourquoi ? ». Je dirais qu’il n’existe pas une seule réponse générale qui conviendrait à tout le monde. C’est du cas par cas. Le harcèlement peut être orchestré, organisé dans le but d’une vengeance par exemple, mais il peut aussi être « naturel », sans raison apparente, sans évènement pour le provoquer, sans logique. Il faut démêler chaque histoire pour connaître les raisons.

En revanche, il existe bel et bien des similitudes entre les affaires de harcèlements scolaire. La victime est souvent marginalisée en raison d’une différence physique (obésité, maigreur, petite taille, etc.), sociale (pauvreté, origines étrangères, profession des parents, etc.) ou idéologique (religion, orientation sexuelle, élève solitaire, etc.). Ces critères ne suffisent pas à englober tous les cas parce que bien sûr, les causes peuvent être multiples et parfois difficiles à identifier. Une mauvaise réputation peut vite dégénérer, une dispute peut avoir des conséquences inimaginables, tout comme une passion incomprise des autres ou un comportement jugé excentrique.

La seule façon de briser le harcèlement dont on est victime, c’est d’en parler et de s’entourer.

S’il existe un point commun entre toutes les victimes cela dit, c’est la solitude. Par honte, par peur, par dégout, par manque de confiance en soi, la victime de harcèlement a tendance à garder le silence et à se renfermer sur elle-même. Si ce n’était pas déjà le cas avant, l’élève ciblé va petit à petit se retrouver seul. Or, c’est lorsque l’on est seul que l’on est également le plus fragile. Les harceleurs ont le dessus et tant que la victime reste seule, elle aura l’impression de ne pas pouvoir s’en sortir.

Le remède est de libérer la parole. Parler, avouer que l’on se sent victime de harcèlement de la part d’un ou plusieurs camarades, même si c’est difficile. Il faut dénoncer la situation, se tourner vers les adultes, ne pas attendre. Bien sûr, ça semble facile à dire, en situation réelle, rien n’est aussi simple, mais c’est pourtant ce qu’il faut faire. L’autre remède, intrinsèquement lié au premier, est de ne jamais rester seul. L’élève isolé sera toujours plus facile à aborder que celui qui évolue dans un groupe.

Si vous êtes victime de harcèlement scolaire, ne restez pas seuls, tournez vous vers quelqu’un, parlez-en. Ce fléau peut prendre fin avec une bonne dose de courage et de solidarité! Ne croyez pas ceux qui vous font du mal ; il n’existe aucune bonne raison pour justifier un harcèlement.

-Pour en savoir plus cliquez ici-



J’espère que cet article vous a intéressé. Je vous donne rendez-vous le 11 mars pour la sortie de « Chaleur Humaine » ! N’hésitez pas à commenter si vous souhaitez échanger ^^


Je vous dis à bientôt!

Angie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site.